Le gouvernement va "bloquer les prix du gaz" jusqu'en avril après la hausse de 12,6% prévue demain, annonce Jean Castex

Les tarifs réglementés du gaz augmentent à nouveau de 12,6%, le 1er octobre, et une autre hausse des tarifs réglementés est attendue en début d'année prochaine. Jean Castex est donc attendu sur ce dossier, et va s'exprimer lors du journal télévisé de 20 heures de TF1. 

Jean Castex sur le plateau du \"20 heures\" de TF1, le 3 juillet 2020, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Jean Castex sur le plateau du "20 heures" de TF1, le 3 juillet 2020, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (THOMAS SAMSON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le gouvernement promet "un bouclier tarifaire". Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé des mesures pour faire face à l'augmentation des prix du gaz et de l'électricité, jeudi 30 septembre, lors du journal télévisé de 20 heures de TF1. Si la hausse des tarifs réglementés du gaz prévue vendredi aura bien lieu, le prix du gaz sera ensuite "bloqué" jusqu'en avril. Quant aux tarifs de l'électricité, ils verront leur progression en février limitée à 4% grâce à une baisse de taxe. Si ces mesures ne suffisent pas, le chèque énergie pourra être revalorisé, a assuré le chef du gouvernement. Suivez notre direct.

Nouvelle hausse des prix du gaz. Le régulateur de l'énergie a encore annoncé une hausse de 12,6% des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie, au 1er octobre. Cette augmentation s'inscrit dans le sillage de la hausse des cours sur le marché.

Tensions à venir sur l'électricité. Le sujet est d'autant plus épineux qu'une hausse des tarifs réglementés de l'électricité devrait suivre en début d'année prochaine. L'UFC-Que choisir craint une augmentation de 10%.

Un poste de dépense toujours plus important. En 2019, 11,9% des ménages (soit 3,5 millions de ménages) étaient déjà en situation de précarité énergétique, c'est-à-dire qu'ils dépensaient plus de 8% de leurs revenus pour payer leur facture, d'après les données du ministère de la Transition écologique.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ENERGIE

00h01 : Il est minuit et des poussières, voici les principaux titres :

• Il a brandi un "bouclier tarifaire". Alors que les tarifs du gaz et de l'électricité augmentent, Jean Castex a annoncé une série de mesures pour préserver le pouvoir d'achat des Français. Franceinfo revient sur ces annonces.

"Je n'ai pas peur de la compétition mais je veux la victoire." Xavier Bertrand était l'invité de "20h22", sur France 2. Hostile à toute primaire à droite, il a plaidé pour le "rassemblement" et a appelé ses rivaux à le rencontrer "très prochainement". Voici trois séquences à retenir de son interview.

• Au troisième jour d'audition des parties civiles au procès des attentats du 13-Novembre, l'horreur a surgi de nouveau à la barre. Les tirs en rafale, le silence qui a suivi, le sang et les chairs blessées, la douleur des familles... Notre journaliste Catherine Fournier revient sur cette journée encore une fois bouleversante.


• Le parquet a requis 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre d'Alexandre Benalla, notamment pour les violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018.

21h55 : Les annonces de Jean Castex pour faire face à la hausse des prix de l'énergie sont vivement critiquées, à gauche comme à droite.

21h33 : Il a notamment évoqué un "bouclier tarifaire". Alors que les tarifs du gaz et de l'électricité augmentent, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour préserver le pouvoir d'achat des Français. Franceinfo revient sur ces annonces.




(THOMAS COEX / AFP)

20h27 : "Le pouvoir d'achat des Français est le seul à avoir légèrement progressé en 2020 par rapport aux pays qui nous entourent. Nous tablons qu'il augmentera en 2021, de 1,5%."

20h27 : "L'essence avait baissé pendant la crise Covid et nous revenons à des niveaux d'avant-crise. On n'est pas dans l'explosion que l'on constate sur les cours mondiaux du gaz ou de l'électricité. Nous sommes attentifs à cette situation."

20h24 : "Le chèque énergie a été instauré sous ce quinquennat à la suite des Gilets jaunes. C'est versé au mois d'avril chaque année, en moyenne 150 euros. Cela, ça reste. Nous faisons un effort supplémentaire, avec 100 euros en décembre. Si les mesures que nous prenons ne sont pas suffisantes, nous le revaloriserons."

20h22 : "Nous allons diminuer une taxe sur l'électricité dans un amendement à la loi de finance, pour autoriser le gouvernement à baisser cette taxe, en fonction de la hausse qui sera constatée. Nous allons limiter la hausse à 4%"

20h21 : "Pour l'électricité, ce sera aussi le bouclier tarifaire. La hausse est moindre que ce qui se passe à l'étranger parce que nous produisons en France, grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables l'essentiel de notre électricité"

20h19 : "C'est un problème de trésorerie, que vont payer les distributeurs. Nous allons les accompagner, ce que je ne veux pas, ce que soit les Français. Nous allons lisser"

20h40 : "Cette hausse de 12,6% va être appliquée, c'est la dernière. Nous l'avions anticipée, parce que j'avais annoncé un chèque énergie qui entrera en vigueur en décembre."

20h19 : "Nous allons bloquer, il n'y aura plus d'augmentation du prix du gaz."

20h19 : "On nous prévoit d'ici la fin de l'année, 30% à nouveau d'augmentation du prix du gaz et peut-être au début de l'année 2022. Les mêmes experts nous expliquent qu'on va avoir au printemps une forte baisse des prix. Nous avons à gérer une bosse."

20h19 : "Nous allons mettre en place un bouclier tarifaire pour nous prémunir contre ces hausses de tarif."

20h10 : Le Premier ministre Jean Castex est l'invité de TF1 ce soir pour dévoiler de nouvelles mesures d'aide aux ménages face à la flambée des prix de l'énergie. Vous pouvez suivre son intervention dans notre direct.

20h01 : Il est 20 heures, voici les principaux titres :

• "Je demande simplement que le droit soit appliqué pour moi comme pour n'importe quel autre justiciable", écrit Nicolas Sarkozy, qui fait appel de sa condamnation à un an de prison ferme pour le "financement illégal" de sa campagne de 2012.

• Jean Castex doit annoncer ce soir de nouvelles mesures pour aider les Français à faire face à la flambée des prix de l'énergie. Nous expliquons dans cet article pourquoi le gouvernement surveille de près la hausse des prix du gaz, de l'électricité et des carburants.

• Depuis ce matin, les adolescents âgés de 12 et 2 mois doivent présenter un pass sanitaire pour entrer au cinéma, dans un café ou pour des sorties scolaires.

• L'Olympique Lyonnais reçoit les Danois de Brondby au Groupama Stadium pour la deuxième journée de la phase de groupes de Ligue Europa. Suivez le match en direct avec franceinfo sport.

19h37 : A quelques mois de l'élection présidentielle, cette flambée des prix inquiète particulièrement la majorité. Le gouvernement redoute de devoir faire face à une nouvelle crise sociale à l'approche du scrutin. L'exécutif n'a pas oublié que c'est la hausse des prix du carburant qui avait déclenché le mouvement des "gilets jaunes".

19h37 : Jean Castex doit annoncer ce soir de nouvelles mesures pour aider les Français à faire face à la flambée des prix de l'énergie. Nous expliquons dans cet article pourquoi le gouvernement surveille de près la hausse des prix du gaz, de l'électricité et des carburants.



(ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)