Génocide des Ouïghours : "Toujours pas de réponse" d'Emmanuel Macron

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
reyhan
franceinfo
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Dilnur Reyhan, présidente de l'institut européen des Ouïghours, était l'invitée du 23h de franceinfo ce vendredi 4 juin.

"S'il n'y aura pas de poursuites légales une fois les conclusions du tribunal ouïghour établies, celles-ci auront une valeur juridique et si les juristes décident qu'il s'agit d'un génocide, ça va inciter d'autres puissances mondiales à reconnaître le caractère génocidaire des crimes chinois", a expliqué Dilnur Reyhan, présidente de l'institut européen des Ouïghours.

Une pétition en cours, signée par quelque 60 000 personnes à ce jour, est adressée à Emmanuel Macron et à son ministre des Affaires étrangères. Et Dilnur Reyhan d'ajouter : "Nous attendons toujours une réponse".

"Un projet de destruction planifié"

"Le caractère génocidaire a déjà été reconnu par les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Lituanie. Les parlements belge et allemand en discutent actuellement et deux rapports internationaux concluent déjà que la Chine a bel et bien commis un génocide", a estimé Dilnur Reyhan.

"Nous avons des documents confidentiels chinois qui ont fuité fin 2019 et qui montrent clairement l'intention du gouvernement chinois de détruire le peuple ouïghour et que c'est un projet planifié", a-t-elle souligné, pleine d'espoir.

"Les tortures, les stérilisations continuent certes, mais les pays étrangers commencent à sanctionner. Cependant, les réactions sont lentes. On attend, semble-t-il, de regretter à la fin, comme dans le passé" avec d'autres peuples, conclut la présidente de l'institut européen des Ouïghours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.