Éric Dupond-Moretti : la fronde des magistrats contre le ministre de la Justice

Depuis l'arrivée d'Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice, la fronde des juges ne cesse de prendre de l'ampleur. Les deux plus hauts magistrats du pays ont même signé une tribune contre lui. Ils l'accusent de conflit d'intérêt. 

France 3

Trois mois seulement après sa nomination à la tête du ministère de la Justice, Éric Dupond-Moretti a-t-il déjà perdu sa légitimité auprès de la magistrature ? Leur parole est rare, et pourtant, les deux plus hauts magistrats de France, Chantal Arens et François Molins, s'alarment. Dans une tribune publiée le 29 septembre, ils accusent le ministre de la Justice de conflit d'intérêt depuis sa décision d'ouvrir une enquête disciplinaire contre trois procureurs du parquet national financier.

Les syndicats de la magistrature demandent à Macron d'agir

Ces magistrats étaient alors en charge d'une procédure qui le concernait quand il était avocat. "Je vais rappeler la nécessité, dans le cadre d'un État de droit, de respecter les principes fondamentaux que sont ceux de l'indépendance, et surtout de l'impartialité et de la neutralité de la justice", a assuré sur RTL le procureur général près la Cour de cassation François Molins mercredi 30 septembre. Depuis plusieurs jours déjà, la défiance des magistrats à l'égard du garde des Sceaux se faisait entendre dans plusieurs tribunaux. Les deux syndicats de la magistrature ont annoncé avoir déposé plus de 80 motions pour demander à Emmanuel Macron d'agir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Éric Dupond-Moretti le 24 septembre 2020.
Éric Dupond-Moretti le 24 septembre 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)