Création d’un délit d’outrage pour lutter contre les violences faites aux maires

En France, 233 maires ont été agressés entre le mois de janvier et de juillet 2020. Leurs représentants ont été reçus à Matignon mercredi 2 septembre. Ils ont obtenu la création d’un délit d’outrage.

France 3

Les principales associations d’élus ont été conviées à Matignon mercredi 2 septembre. Une réunion autour de Jean Castex qui intervient après de multiples agressions de maires cet été. Le gouvernement promet une réponse rapide. Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice : "Chaque agression commise contre un maire est une agression commise contre la République et c’est naturellement insupportable, ça implique que la justice donne une réponse proportionnée, systématique et immédiate". 

"La qualification pénale permettra une réponse judiciaire"


Le délit d’outrage va être créé. Des travaux d’intérêt général pourront remplacer un simple rappel à la loi. François Baroin, président de l’association des maires de France, approuve : "Ça ne sera pas une injure ou une insulte à l’égard d’un élu ou d’un maire, ça sera un outrage. La conséquence de la qualification pénale permettra une réponse judiciaire mieux adaptée. Il ne s’agit pas de nous protéger personnellement, mais de protéger le rôle et la place qui est la nôtre pour garantir la République et donc la paix dans chacune de nos communes."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, à l\'occasion des cérémonies du 14-Juillet 2020, à Paris. 
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, à l'occasion des cérémonies du 14-Juillet 2020, à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)