Conseil de défense écologique : "Un gadget", "ce mandat est gâché pour le climat, pour l'instant", estime le secrétaire national d'EELV Julien Bayou

Julien Bayou dit attendre "des actes" et accuse le Premier ministre Jean Castex de faire "du greenwashing à bon compte".

FRANCEINFO / RADIOFRANCE
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Ce mandat est gâché pour le climat, pour l'instant", déplore lundi 27 juillet sur franceinfo Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts. Il considère que le cinquième conseil de défense écologique qui s'ouvre lundi sert "à faire un peu de tralala". "C'est un gadget parce que ça se décide au conseil des ministres", souligne Julien Bayou, qui estime que des "demi-mesures" ont été prises lors des précédents rendez-vous. Au gouvernement, il dit : "Appliquez la Convention citoyenne pour le climat et dépêchez-vous parce qu'il reste moins de 600 jours, ce gouvernement est quasi fini !".

"On attend des actes", poursuit le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts, qui considère que le Premier ministre Jean Castex "amuse la galerie et se fait du greenwashing à bon compte" et que Barbara Pompili "est écologiste dans un gouvernement qui ne l'est pas". Il attend la nouvelle ministre de la Transition écologique sur "un acte très concret sur lequel on pourra juger de la crédibilité de ce gouvernement" : revenir sur la décision de "chasser 18 000 tourterelles des bois". "Cela peut sembler anecdotique mais ça ne l'est pas du tout", assure Julien Bayou, "c'est une espèce extrêmement menacée", et "la Commission européenne sanctionne régulièrement" la France sur ce point.

"Tout ce qui va dans le bon sens, nous applaudiront"

S'il ne fallait retenir qu'une proposition de la Convention citoyenne pour le climat, ce serait "la rénovation thermique", "essentielle" car "cela permet de lutter contre le dérèglement climatique et la pollution", "de se chauffer correctement et de créer des emplois locaux", et en période de canicule "de pouvoir vivre dans un appartement sans qu'il soit transformé en étuve", explique Julien Bayou. Il souhaite également la transformation "des bureaux vacants en logements", qui fait le lien entre "lutter contre la crise du logement et lutter contre le dérèglement climatique". "Tout ce qui va dans le bon sens, nous applaudiront", assure-t-il.

Julien Bayou secrétaire national d\'EELV, invité du 8h30 de franceinfo le lundi 27 juillet 2020.
Julien Bayou secrétaire national d'EELV, invité du 8h30 de franceinfo le lundi 27 juillet 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)