Vœux présidentiels : une tradition républicaine

Emmanuel Macron va présenter ses vœux aux Français ce dimanche 31 décembre. Comment le président va-t-il s'y prendre pour imposer son style ? Ces prédécesseurs n'y sont pas toujours parvenus.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis près de 60 ans, les vœux présidentiels n'ont pas beaucoup changé, même si chaque président a tenté de trouver un style. C'est le général de Gaulle qui le premier, en 1960, fait entrer les caméras de télévision à l'Élysée. Des vœux classiques en pleine guerre d'Algérie. Georges Pompidou n'a pas fait plus original. En 1974, Valéry Giscard d'Estaing bouscule les codes. Des vœux innovants. L'année suivante, la mise en scène est toujours plus soignée, cette fois-ci au coin du feu et son épouse à ses côtés. En 1981, François Mitterrand revient à des vœux très traditionnels dans la posture présidentielle.

Peu de vœux marquants

En 1997, Jacques Chirac invente les vœux debout, derrière un pupitre, comme dans un meeting. En 2007, pour essayer de gagner en naturel, Nicolas Sarkozy tentera de faire ses vœux présidentiels en direct. Il ne recommencera pas l'année suivante. Finalement, des voeux marquants il y en eut peu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une capture d\'écran du président François Hollande lors de ses voeux de nouvel an adressés aux Français, le 31 décembre 2012, du Palais de l\'Elysée à Paris.
Une capture d'écran du président François Hollande lors de ses voeux de nouvel an adressés aux Français, le 31 décembre 2012, du Palais de l'Elysée à Paris. (AFP/FRANCE 2)