VIDEO. "Nous perdons un homme d'Etat que nous aimions autant qu'il nous aimait" : l'hommage d'Emmanuel Macron à Jacques Chirac

Le chef de l'Etat a rendu hommage à l'ancien président, lors d'une allocution diffusée à la télévision. 

FRANCE 2

"C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que je m'adresse à vous ce soir. Nous perdons un homme d'Etat que nous aimions autant qu'il nous aimait." Dans une allocution enregistrée, Emmanuel Macron a rendu hommage à Jacques Chirac, mort à l'âge de 86 ans, jeudi 26 septembre. "Le combat de sa vie fut celui du respect des différences et du dialogue des cultures", a déclaré le chef de l'Etat en hommage à l'ancien président. "Nous avons pour Jacques Chirac ce soir de la reconnaissance, il fit tant pour notre nation."

Une journée de deuil national lundi

Jacques Chirac "était un grand Français", "lui qui attirait la sympathie de l'agriculteur et du capitaine d'industrie", "il aimait les Français, pour les saluer, leur parler, leur sourire, les embrasser. Les plus humbles, les plus fragiles, les plus faibles furent sa grande cause", a poursuivi Emmanuel Macron, le qualifiant d'"amoureux taiseux de notre culture". "Jacques Chirac était un destin français. Il a, durant plusieurs décennies, tout connu de la vie politique de notre pays", a-t-il encore déclaré. "Je veux en votre nom dire à madame Chirac notre amitié et notre respect." 

Une journée de deuil national en hommage à Jacques Chirac se tiendra lundi et un service solennel lui sera rendu ce jour-là à 12 heures en l'église Saint-Sulpice à Paris, a annoncé l'Elysée. Le palais de l'Elysée ouvrira exceptionnellement ses portes ce jeudi soir à partir de 21 heures, jusqu'à dimanche inclus, "afin que les Français qui le souhaitent puissent exprimer leurs condoléances", précise la présidence.

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse au siège de l\'ONU, à New York (Etats-Unis), le 24 septembre 2019.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, à New York (Etats-Unis), le 24 septembre 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)