Son biographe : “Il y avait deux Chirac : le convenu et le spontané”

Selon son biographe Jean-Luc Barré, un Chirac convenu coexistait avec un Chirac beaucoup plus spontané.

Franceinfo

Il y avait deux Chirac : celui qui se blindait, avec des discours parfois ennuyeux, des phrases toutes faites… Et celui plus spontané, très drôle, le meilleur Chirac, quand il se passait des communicants”, commence Jean-Luc Barré. Qui enchaîne, dans un sourire : “Un jour, il me dit ‘vous savez comment Giscard me voit ? Il y a Giscaaard. Après y’a rien. Et en-dessous y’a moi”.

“Une vraie décontraction”

Malgré Sciences Po, malgré l’ENA, Chirac sortait du cadre. Cette empathie, cet amour du public, on ne l’apprend pas à l’ENA ! Il avait une habileté incroyable à aller vers les gens”, estime Corinne Lepage, qui précise son propos : “Je veux dire, vous êtes un responsable politique, il y a des tas de personnes qui vous attendent… Il avait cette capacité à serrer quinze mains à la fois, à faire preuve de décontraction”.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Il était le président de mon enfance, l\'homme qui mangeait des pommes et de la tête de veau\" et qui fumait derrière son bureau. Vous avez raconté à franceinfo vos souvenirs les plus forts avec Jacques Chirac, mort le 26 septembre 2019.
"Il était le président de mon enfance, l'homme qui mangeait des pommes et de la tête de veau" et qui fumait derrière son bureau. Vous avez raconté à franceinfo vos souvenirs les plus forts avec Jacques Chirac, mort le 26 septembre 2019. (PIERRE GUILLAUD / AFP)