"Il reste gravé dans notre mémoire" : un an après sa mort, des nostalgiques visitent quotidiennement la tombe de Jacques Chirac

L'ancien président de la République est décédé il y a un an. Il est enterré au cimetière du Montparnasse dans le 14e arrondissement à Paris où de nombreuses personnes viennent lui rendre hommage.

La tombe de l\'ancien président de la République Jacques Chirac, au cimetière du Montparnasse dans le 14e arrondissement à Paris, septembre 2020.
La tombe de l'ancien président de la République Jacques Chirac, au cimetière du Montparnasse dans le 14e arrondissement à Paris, septembre 2020. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Il y a un an, Jacques Chirac disparaissait. Le chef de l'État avait 86 ans. Il repose désormais au cimetière du Montparnasse à Paris. De nombreux fidèles de l'ancien président se rendront, samedi 26 septembre, sur sa tombe pour honorer sa mémoire. Mais c'est quotidiennement que nostalgiques et curieux visitent la sépulture de l'ancien président.

Une voiture s'arrête en bordure de la section 1 du cimetière. Alain aide sa femme à descendre et à marcher jusqu'à une tombe de granit gris. "C’est les grands hommes ça", lance Alain. Il connaissait bien Jacques Chirac : "J’étais membre du RPR donc j’ai eu l’occasion de travailler avec lui. C’était quelqu’un de charmant, un homme droit". Alain vient souvent se recueillir. "Il y a deux tombes sur lesquelles je vais, celle du président Pompidou et celle de Jacques Chirac", raconte-t-il. Ce n’est pas un besoin, c’est un respect et puis c’est quelqu’un qui vit en vous."

Quand on a connu Jacques Chirac, il est en vous. C'est des émotions pour tous ceux qui l’ont côtoyé. C’était un grand monsieur.Alain

"Quand on le voyait, on avait envie de le retrouver, explique Annie, la femme d'Alain. Elle est aussi nostalgique : "Il y a un an qu’il est parti et on a tenu à lui dire bonjour. Il reste gravé dans notre mémoire."

Un souvenir toujours très présent

Dans les mémoires et dans le cœur de Virgnie : "Ça reste une très belle personne." Devant la sépulture, la jeune femme fait un signe de croix et redresse quelques pétales d'un bouquet de fleurs posé sur la tombe. "Régulièrement j’amène des petites fleurs et là j’ai amené une petite médaille, raconte-elle, émue. J’avais eu l’occasion de le rencontrer à plusieurs reprises. C’était quelqu’un de très humain et de très proche des gens. Ça reste quelqu’un que j’appréciais énormément."

Chaque fois que je viens à Paris, je viens me recueillir sur sa tombe.Virginie

Sur la tombe il y a une inscription : "Jacques Chirac : 1932-2019", deux petits anges, une colombe et des petites plaques. Les curieux qui découvrent la sépulture pour la première fois eux s'étonnent de sa sobriété. "Je pensais que c’était plus voyant", s’étonne une passante. "Je regrette le fait qu’il n’y ait pas la mention qu’il était président de la République", explique une autre.

La tombe de l\'ancien président de la République Jacques Chirac, au cimetière du Montparnasse dans le 14e arrondissement à Paris, septembre 2020.
La tombe de l'ancien président de la République Jacques Chirac, au cimetière du Montparnasse dans le 14e arrondissement à Paris, septembre 2020. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

"Par contre ce qui est joli c’est les pommes", commente Jean-Marie. Il a remarqué ces clins d'œil à l'ancien président. Une pomme est sur la tombe, une autre est glissée dans une petite corbeille. Cet Aveyronnais de passage à Paris déjeunait à proximité du cimetière. Il est venu faire un tour. "Voilà la tombe de Chichi", a-t-il lancé en s’approchant de la stèle. "C’était un bon président", dit-il après avoir pris une photo pour garder "un souvenir". Le souvenir du président Chirac est toujours bien vivant, un an après sa mort.

La tombe de Jacques Chirac quotidiennement visitée. Le reportage de Farida Nouar.
--'--
--'--