Interdiction de la corrida : Aymeric Caron défend sa proposition de loi face au matador Julien Lescarret

Publié Mis à jour
"Nous sommes convaincus que le taureau ne souffre pas" pendant la corrida, a déclaré le matador Julien Lescarret
Article rédigé par
France Télévisions

A la veille du débat du texte à l'Assemblée nationale, le député insoumis et le matador ont opposé leurs idées sur le plateau de "ViPol" sur franceinfo, mercredi.

La souffrance animale en question. Les députés examinent, jeudi 24 novembre, la proposition de loi portée par le député LFI Aymeric Caron sur l'interdiction totale de la corrida. Invités de l'émission "ViPol" sur franceinfo, mercredi, le député a fait face au matador Julien Lescarret. 

>> "Œuvre d'art" ou "spectacle de désolation" : à Nîmes, les pro et anti-corrida s'affrontent autour de l'arène

Ce dernier a mis en avant un héritage culturel. "Il n'y aurait pas des millions de personnes qui s'intéressent à la tauromachie depuis le début de l'histoire de la tauromachie pour voir des sévices, pour voir de la gratuité, de la barbarie, cela ne se résume pas à ça", a détaillé Julien Lescarret. "Ce qui m'interroge, c'est la forme d'obscurantisme que vous mettez en avant. Aujourd'hui, l'ordre national des vétérinaires n'a pas de doutes sur la quantité de douleur qui est infligé au taureau", a rétorqué Aymeric Caron. 

De son côté, le président Emmanuel Macron a écarté une interdiction dans l'immédiat. Il prône la "conciliation" entre les "coutumes locales" et la "sensibilité" à la condition animale, plutôt que "l'invective".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.