Hollande sur le remaniement : "C'est possible, mais ce n'est pas aujourd'hui"

"Ce n'est pas maintenant, ce n'est pas d'actualité", a ajouté le président de la République.

Le gouvernement Ayrault après son premier Conseil des ministres, le 17 mai 2012 à l\'Elysée, à Paris. 
Le gouvernement Ayrault après son premier Conseil des ministres, le 17 mai 2012 à l'Elysée, à Paris.  (MAXPPP)

"Est-ce qu'il y aura un jour un remaniement ? C'est possible mais ce n'est pas maintenant, ce n'est pas d'actualité", a indiqué, jeudi 16 mai, François Hollande, lors de la deuxième conférence de presse de son quinquennat. Le président de la République a également renouvelé sa confiance au Premier ministre : "Jean-Marc Ayrault est un Premier ministre courageux, dans une période difficile. Il est un Premier ministre loyal. C'est un Premier ministre désintéressé." Un changement d'équipe gouvernementale ne semble donc pas envisagé dans l'immédiat.

Le président était interrogé sur les déclarations de Laurent Fabius ("Bercy a besoin d'un patron", au sujet du ministère de l'Economie et des Finance). Il  a répondu : "Y aurait-il trop de ministres à Bercy ? Aujourd'hui, il y a beaucoup de compétences économiques. Mais il ne doit y avoir qu'une seule ligne au sein du gouvernement." Bercy est apparu, ces derniers temps, fragilisé en raison des divergences récurrentes entre Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, et Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Le président avait déjà affirmé dans Paris Match, le 8 mai, qu’un remaniement viendrait "en son temps" et qu'aucun des membres du gouvernement n’était "protégé"