Harlem Désir s'attaque au dossier Guérini

Au lendemain de son élection par les militants, le premier secrétaire socialiste s'attaque à un dossier brûlant du parti et met sous tutelle une partie du PS marseillais. 

Jean-Noël Guérini, sénateur PS des Bouches-du-Rhône, le 14 décembre 2011 sur la chaîne TMC.
Jean-Noël Guérini, sénateur PS des Bouches-du-Rhône, le 14 décembre 2011 sur la chaîne TMC. (BALTEL / SIPA)

POLITIQUE - Officiellement à la tête du parti depuis à peine 24 heures, Harlem Désir s'attaque à l'affaire Guérini, l'un des plus épineux dossiers socialistes, comme le révèle Libération, vendredi 19 octobre. Selon le quotidien, qui publie un courrier du premier secrétaire socialiste, ce-dernier a fait mettre une partie du PS marseillais sous tutelle.

Jean-Noël Guérini mis en examen pour prise illégale d'intérêt, trafic d'influence et association de malfaiteurs le 8 septembre 2011 dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux, en retrait depuis quelques mois, avait refait surface ces derniers jours. Harlem Désir souhaite empêcher qu'il ne façonne la section socialiste marseillaise à sa façon et a ainsi indiqué qu'il souhaitait une désignation "collective" et "sereine" des délégués dans le département de la motion qu'il représente . 

Selon l'un des membres de la direction collégiale locala interviewé par Libération, "la décision de Solférino est une mesure de protection" face aux "propositions indécentes en terme de représentation" de l'équipe Guérini.