Emmanuel Macron : son opération de reconquête de l'opinion sur la bonne voie

Avec le lancement du grand débat national, Emmanuel Macron repart à l'offensive. Une tentative de reconquête de l'opinion qui s'opère à droite.

France 3

Pendant sa campagne, Emmanuel Macron promettait la révolution démocratique. Depuis, la crise des "gilets jaunes" a fait trébucher celui qu'on surnomme "Jupiter". Retour donc aux fondamentaux. Première étape de la reconquête avec les maires cette semaine pour lancer le grand débat national : Emmanuel Macron a prouvé qu'il garde son énergie intacte : 6h30 de face-à-face. La performance est remarquée, comme un chanteur qui retrouve son public.

Deuxième étape : l'offensive sur l'électorat de droite, avec des mesures directement inspirées par des figures des Républicains : une loi anti-casseurs pour afficher la fermeté, le retour des heures supplémentaires défiscalisées chères à Nicolas Sarkozy, l'établissement de quotas pour les immigrés ou encore la suspension des allocations aux parents d'enfants violents.

Raffarin approuve

Certaines personnalités de la droite modérée, comme Jean-Pierre Raffarin, saluent le nouveau ton du président. Résultat, même s'il reste très impopulaire, le président gagne trois points d'avis favorables pour l'ensemble des Français, et même onze points chez les électeurs de François Fillon et neuf points auprès des personnes de plus de 60 ans.

L'étape suivante, c'est retourner voir les Français sans courir le risque d'être conspué, ce qu'Emmanuel Macron a amorcé dans le Lot. Mais il reste encore du chemin pour dialoguer directement avec les "gilets jaunes", les plus hostiles à son égard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 9 janvier 2019, lors de l\'inauguration de la Maison du handball à Créteil (Val-de-Marne).
Emmanuel Macron, le 9 janvier 2019, lors de l'inauguration de la Maison du handball à Créteil (Val-de-Marne). (LUDOVIC MARIN / AFP)