VIDEO. Fronde des députés PS : Jean-Jacques Urvoas trouve la situation "ridicule"

Le député socialiste, proche de Manuel Valls, juge sévèrement les frondeurs de la majorité.

Le député socialiste Jean-Jacques Urvoas ne doute pas que Manuel Valls va obtenir la confiance de l'Assemblée nationale. Mais toute la polémique avec les députés frondeurs l'agace, a-t-il fait savoir sur France 2, mardi 16 septembre.

"Est-ce qu'on mesure le caractère ridicule de la situation ?" a lancé ce proche du Premier ministre. "Nous sommes socialistes, le Premier ministre est socialiste, le président de la République est socialiste, les Français ont voté aux législatives pour les socialistes et à chaque vote important à l'Assemblée nationale, on se pose la question de savoir si les députés socialistes vont soutenir le Premier ministre socialiste. (…) Il y a quand même une dimension baroque, cocasse."

Valls en quête de légitimité

Manuel Valls tentera mardi d'arracher à l'Assemblée nationale un soutien à sa politique sociale-libérale. Ce vote de confiance vise à assurer à la gauche réformiste au pouvoir, malmenée par un été politiquement désastreux et des résultats économiques calamiteux, une légitimité que lui contestent l'opposition de droite et une large partie de l'opinion. Le chef du gouvernement a fait pression sur les récalcitrants de sa majorité en affirmant ces derniers jours que "ce qui est en jeu, c'est la capacité de la gauche à gouverner".

Jean-Jacques Urvoas estime qu'un député frondeur, s'il est en désaccord avec le gouvernement, devrait "voter contre" et quitter le groupe socialiste. Finalement, "je crois qu'au final les Français vont être très sévères", a-t-il dit.

Le député PS Jean-Jacques Urvoas, à l\'île de Sein (Finistère), le 25 août 2014.
Le député PS Jean-Jacques Urvoas, à l'île de Sein (Finistère), le 25 août 2014. (FRED TANNEAU / AFP)