Cet article date de plus de trois ans.

L'expression "phobie administrative" déposée par l'ancien secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud

Condamné pour fraude fiscale, notamment pour avoir omis de déclarer ses revenus en 2012, Thomas Thévenoud s'était justifié en disant souffrir de "phobie administrative".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Thomas Thévenoud à l'Assemblée nationale le 1er avril 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)

L'éphèmère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a-t-il voulu laisser sa marque ? Thomas Thévenoud, condamné à 12 mois de prison avec sursis et 3 ans d'inéligibilité pour fraude fiscale, a déposé en décembre 2014 l'expression "phobie administrative" à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), comme l'a repéré M6.

Le document de l’INPI indique qu’il peut utiliser cette marque verbale pour "des produits et services tels que la publicité, la gestion des affaires commerciales, l’administration commerciale, les services d’abonnement à des journaux, des services de communication pour la vente au détail." 

Thomas Thévenoud a démissionné, le 4 septembre 2014, pour "des retards de déclaration et de paiement" au fisc. Le 9 septembre, Le Canard enchaîné révélait qu'il n'avait pas payé son appartement parisien pendant trois ans. Thomas Thévenoud s'était justifié en arguant "souffrir de phobie administrative". Trois mois plus tard, il déposait l'expression.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thomas Thévenoud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.