Vidéo Nouveau gouvernement : Emmanuel Macron s'ouvre à l'opposition... mais pas avec LFI, ni le RN

Publié Mis à jour
Nouveau gouvernement : Emmanuel Macron s'ouvre à l'opposition... mais pas avec LFI ni le RN
France 3
Article rédigé par
C. Méral, M. David, C. Blanquart, N. Leydier, A. Boulet - France 3
France Télévisions

Le président de la République a confirmé Elisabeth Borne à son poste et lui a réitéré sa confiance. Elle devra lui proposer un nouveau gouvernement à son retour de Bavière, début juillet. 

Depuis la Bavière (Allemagne), Emmanuel Macron a voulu clarifier la situation politique en France. Dans un entretien à l'AFP, samedi 25 juin, il a fait une mise au point concernant Elisabeth Borne. "La Première ministre a ma confiance pour mener l'action du gouvernement dans la durée pour notre pays". Sa mission ? Mener des consultations avec les différents groupes à l'Assemblée : sont-ils prêts pour un accord de gouvernement ? A voter la confiance ? Les discussions se poursuivront jusqu'au 1er juillet, date du retour d'Emmanuel Macron. Elisabeth Borne lui fera ensuite des propositions pour former un gouvernement dans les premiers jours du mois.

Fabien Roussel prêt à collaborer 

La main est tendue vers l'opposition, allant des Républicains aux communistes. Le PCF, est le seul, dimanche 26 juin, à laisser la porte ouverte sous conditions très strictes. "Que les choses soient claires. L'allongement de l'âge de départ en retraite est un point dur. Nous sommes prêts à discuter, à voter, à soutenir toutes mesures qui iront dans le sens de l'augmentation des salaires et de l'augmentation des retraites, de baisse des taxes sur les produits énergétiques sur les factures d'essence", a déclaré Fabien Roussel. L'ouverture du président vers l'opposition se fera sans la France insoumise ni le Rassemblement national.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.