Discours de politique générale d'Elisabeth Borne : LR attend "une méthode" et ne votera pas la censure, explique Aurélien Pradié

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Les Républicains n'appellent pas à voter la motion de censure de l'union de la gauche contre la Première ministre mais le parti "ne soutiendra pas la politique générale du gouvernement", précise Aurélien Pradié, secrétaie général de LR.

"Ce que j'attends, c'est une méthode", a déclaré le secrétaire général du parti Les Républicains (LR), Aurélien Pradié, mercredi 6 juillet sur franceinfo, à quelques heures du discours de politique de générale de la Première ministre. "C'est bien beau de nous expliquer depuis plusieurs semaines qu'on va co-construire, qu'on va partager le travail, qu'on va mieux écouter les oppositions", a lancé celui qui est aussi député du Lot. Pour lui, "tout ça, c'est des histoires pour endormir les enfants". Aurélien Pradié veut savoir "ce qu'on fait, concrètement" et "sur quels sujets on avance".

>> Discours de politique générale d'Elisabeth Borne : suivez notre direct

"Nous avons adressé par la voix de notre président de groupe, Olivier Marleix, il y a quelques jours à la Première ministre, une série de propositions extrêmement concrètes sur lesquelles nous avons dit 'voilà qui nous permettrait d'avancer dans l'intérêt du pays'", précise le secrétaire général de LR. Preuve, selon lui, que le parti "n'est pas dans une opposition bête et méchante, comme d'autres"(sic).

Voter la motion de censure "n'aurait aucun sens"

Ainsi, il n'est pour Aurélien Pradié "pas question de voter la motion de censure avec les Insoumis et Jean-Luc Mélenchon" même si LR "ne soutiendra pas la politique générale de ce gouvernement". En réalité, c'est l'ensemble des groupes parlementaires qui forment la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) qui vont déposer une motion de censure contre le gouvernement. Ils le feront avant le début du discours de politique générale d'Élisabeth Borne prévu à 15h.

Voter cette motion, "n'aurait pas de sens", estime Aurélien Pradié car, selon lui, "dans une période compliquée, il faut des positions claires et simples". "Je ne soutiens pas le gouvernement, je ne soutiens pas non plus le projet politique de la Nupes", a insisté le numéro 2 de LR. Si le parti de droite n'a "pas déposé une motion de censure", poursuit-il, c'est qu'il "ne veut pas bloquer le pays". Au contraire, Aurélien Pradié dit agir pour "faire avancer les choses dans l'intérêt des Français".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.