Cet article date de plus de deux ans.

Privatisation : les Français nombreux à faire le pari de la Française des jeux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Privatisation : les Français nombreux à faire le pari de la Française des jeux
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'ouverture du capital de la Française des jeux a séduit les particuliers. 200 millions d'actions ont déjà été réservées, soit un tiers de l'enveloppe de la privatisation.

La privatisation de la Française des jeux connaît un départ en fanfare. L'enthousiasme des Français se confirme. Jean-Marie Cammas a déjà pris sa décision et va en acheter pour 5 000 euros. C'est à peu près l'équivalent de 300 actions. Cela devrait lui permettre de bénéficier des actions gratuites et du rabais de 2% promis par le gouvernement. "Je crois que c'est un marché qui est pérenne, c'est le marché du rêve et le rêve, ça durera toujours", estime Jean-Marie Cammas.

Un gain de deux milliards d'euros pour l'État

Comme à chaque privatisation, les Français semblent répondre présents. Ils ont déjà souscrit pour 200 millions d'actions de la FDJ, soit un tiers de ce qui leur est proposé. Un engouement qui pourrait s'expliquer par la promesse de bénéfices et une faiblesse de rendement de l'épargne traditionnelle. La bourse reste malgré tout un placement à risque. Vous avez jusqu'au 19 novembre pour demander des actions. La privatisation de la FDJ devrait rapporter près de deux milliards d'euros à l'État.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.