Privatisation de la Française des jeux : faut-il acheter des actions ?

Il est désormais possible pour les particuliers de prendre des parts au capital de la Française des jeux. Est-ce une bonne affaire ? La journaliste Anne-Claire Le Sann donne des éléments de réponse sur le plateau du 12/13.

FRANCE 3

"Quand on joue en bourse, il y a toujours un risque. Après cette mise en garde, les actions de la Française des jeux sont un placement de bon père de famille, selon les spécialistes", rapporte Anne-Claire Le Sann sur le plateau de France 3. La FDJ est en effet une société solide, créée il y a vingt-cinq ans, héritière de la Loterie nationale. L'entreprise connaît une croissance régulière, avec des bénéfices chaque année. En 2018, ces derniers atteignaient 170 millions d'euros.

Un bon investissement sur le papier

"Sur le papier, la FDJ est un bon investissement. L'État veut séduire les Français qui se sont détournés de la bourse depuis la crise de 2008 en offrant une action pour dix achetées", indique la journaliste. Les autres privatisations ont-elles été de bons placements ? Pour Renault, entre 1994, année de la privatisation, et aujourd'hui, l'action a augmenté de 65%. EDF est un fiasco pour les investisseurs. L'action introduite en 2005 valait 32 €, et elle a chuté de 71% pour atteindre 9 €.

Le JT
Les autres sujets du JT
L’année dernière, la FDJ a enregistré presque 16 milliards d’euros de mises.
L’année dernière, la FDJ a enregistré presque 16 milliards d’euros de mises. (JOEL SAGET / AFP)