Plastique : le gouvernement a-t-il oublié la consigne ?

La loi antigaspillage arrive devant les députés pour deux semaines de débat sur 2 400 amendements. Les objectifs ont été revus à la baisse. La consigne des bouteilles plastiques ne sera pas généralisée, malgré l'engagement de la France à atteindre l'objectif européen de 77% de bouteilles plastiques recyclées en 2025.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'était en juin dernier, lors du discours de politique générale d'Édouard Philippe. Devant l'assemblée, le Premier ministre promet une politique de diminution des déchets ambitieuse. Une semaine plus tard, sur le terrain, c'est Brune Poirson qui fait le service après-vente du gouvernement. En déplacement à Strasbourg (Bas-Rhin), elle visite un centre de consigne. Ici, le consommateur paie quelques centimes supplémentaires à l'achat de la bouteille, qui lui sont restitués quand on la rapporte dans la machine.

L'UE veut 90% de bouteilles recyclées d'ici 2029

Six mois plus tard, dans le projet de loi pour une économie circulaire et antigaspillage, plus aucune trace de la consigne obligatoire et généralisée, mais un texte qui propose uniquement aux collectivités volontaires de la mettre en place. Si la consigne était adoptée, les communes et les entreprises de recyclage perdraient une source de revenus importante. L'exécutif a donc dû composer, au regret des associations environnementales. D'ici à 2029, l'Union européenne imposera à tous les pays de recycler 90% de leurs bouteilles en plastique. Aujourd'hui en France, seules 57% le sont. 

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Des bouteilles plastique (image d\'illustration).
Des bouteilles plastique (image d'illustration). (DENIS CHARLET / AFP)