Moralisation : le premier chantier du gouvernement

La première loi que défendra ce gouvernement concernera la moralisation de la vie politique. Elle sera présentée avant les élections législatives du 18 juin prochain. Elle sera défendue par François Bayrou.

France 2

C'est le premier chantier du nouveau gouvernement, la loi de moralisation de la vie publique, que François Bayrou avait posée comme condition à son alliance en février. L’une des mesures-chocs : l'interdiction des emplois familiaux qui fait directement écho à l'affaire Fillon. En clair, impossible pour un député ou un sénateur d'embaucher un membre de sa famille. Autre règle, pas plus de trois mandats identiques successifs pour les élus. L’objectif est de renouveler plus rapidement les visages de la politique française. Pour prévenir les conflits d'intérêts, les parlementaires ne pourront pas exercer des activités de conseil parallèlement à leur mandat.

Fin du régime spécial des retraites des députés et sénateurs

Autre disposition, toutes les indemnités parlementaires seront soumises à l'impôt, y compris celles destinées à faire face aux dépenses. Les élus vont donc devoir justifier leurs frais en fournissant leurs factures. Le régime spécial des retraites des députés et sénateurs devrait aussi disparaître. Emmanuel Macron et François Bayrou veulent également imposer un casier judiciaire vierge à tout candidat à une élection. François Bayrou l'a confirmé mercredi 17 mai, le gouvernement veut aller vite. Le texte sera présenté en Conseil des ministres avant les législatives.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Bayrou, le 11 mai 2017 à Paris.
François Bayrou, le 11 mai 2017 à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)