Migrants : "La première des urgences, c'est de travailler à l'intégration", insiste Nathalie Loiseau, députée européenne

Nathalie Loiseau, députée européenne LREM, présidente de la sous-commission Sécurité et Défense, était l'invitée de franceinfo le 11 novembre 2019.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Trop longtemps on a mis la question migratoire sous le tapis", a affirmé Nathalie Loiseau, députée européenne La République en Marche lundi 11 novembre sur franceinfo. "Le président de la République, la majorité ont raison de traiter de la question des migrations".

>> Marche contre l'islamophobie, immigration, montée de l'extrême droite en Espagne... le "8h30 franceinfo" de Nathalie Loiseau

"Ne me dites pas qu'elle n'est pas importante aujourd'hui, qu'on peut être satisfaits de voir des gens mourir en Méditerranée, des trafiquants d'êtres humains, des femmes réduites à la prostitution, ce qu'on a vu Porte de la Chapelle, on ne va pas dire que l'exécutif doit se voiler la face et croiser les bras, a lancé Nathalie Loiseau. Heureusement que la majorité s'empare du sujet et qu'elle ne le laisse pas avec ses outrances à l'extrême droite, qu'elle le traite avec humanité et un souci de solutions."

Pour l'eurodéputée LREM, "la première des urgences, c'est de mieux travailler à l'intégration". "Ceux qui sont sur notre sol, on ne va pas continuer à se demander comment ils y sont arrivés, il faut arriver à les intégrer", insiste l'ancienne ministre des Affaires européennes.

Nathalie Loiseau, le 11 novembre 2019.
Nathalie Loiseau, le 11 novembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)