Consentement sexuel à 15 ans : est-ce le bon âge ?

Le gouvernement veut fixer l'âge du consentement sexuel à quinze ans. En dessous de ce seuil, la justice présumera qu'en cas d'acte sexuel le ou la mineur(e) n'était pas consentant(e).

Voir la vidéo
FRANCEINFO

15 ans, est-ce le bon âge ? "Je le pensais. Mais quand on grandit, on se rend compte que c'est n'importe quoi. On est en pleine adolescence et on croit qu'on est grand, qu'on est responsable", estime une jeune femme.

"Une protection pour les naïves"

Aujourd'hui, la puberté arrive entre l'âge de 9 et 15 ans. Partout dans le monde, les filles deviennent pubères à un âge plus précoce. "À partir de 9 ou 10 ans, une personne sait ce qui est mauvais ou ce qui ne l'est pas. Il serait légitime de mettre plus tôt le consentement sexuel", assure une autre qui évoque l’âge de 10 ans.

Mais puberté ne signifie pas forcément maturité. "La majeure partie des ados auront conscience de ce qu'ils font. 15 ans, c'est bien parce qu'on est assez responsable. Et c'est aussi une protection pour une minorité, pour les personnes naïves", explique un jeune homme.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Marlène Schiappa, secrétaire d\'État en charge de l\'Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé, lundi 5 mars 2018, que l\'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle avait été retenu.
Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé, lundi 5 mars 2018, que l'âge de 15 ans comme seuil de non-consentement à une relation sexuelle avait été retenu. (ALAIN JOCARD / AFP)