Fonctionnaires : la réforme du gouvernement

Le Premier ministre Édouard Philippe a présenté lundi 29 octobre une série de mesures concernant la réforme des fonctionnaires.

France 3

Lundi 29 octobre au matin a eu lieu une réunion interministérielle sur la réforme de la fonction publique. L'objectif est de supprimer 50 000 postes d'ici 2022. Les fonctionnaires vont-ils perdre leur statut ? Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics a déjà annoncé hier plusieurs mesures : "Nous garderons un statut, mais nous laisserons le choix aux agents publics. Ils pourront désormais prendre des contrats et venir pour 5, pour 10, pour 15 ans dans la fonction publique". Ce nouveau statut inclut une rémunération au mérite.

Un fonds de 50 millions d'euros

Autre piste : mettre en place des plans de départs volontaires. Les fonctionnaires pourraient partir avec 24 mois de salaire et toucher les allocations chômage. La création d'une agence de reconversion a également été évoquée. Elle devrait permettre des passerelles d'agents publics vers le privé. Les syndicats de fonctionnaires craignent une privatisation du service public. "Si demain on privatise les missions de service public, il n'y a que celui qui aura les moyens qui sera bien soigné, bien protégé, bien éduqué", estime Christian Grolier, de Force ouvrière. Le gouvernement doit également présenter un fonds d'accompagnement de 50 millions d'euros pour financer les formations et les départs volontaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérald Darmanin quitte le palais de l\'Elysée, à Paris, le 24 octobre 2018.
Gérald Darmanin quitte le palais de l'Elysée, à Paris, le 24 octobre 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)