Drogue : le gouvernement dévoile son plan "anti-stups"

Quatre ministres, dont Christophe Castaner, étaient à Marseille (Bouches-du-Rhône), mardi 17 septembre, pour dévoiler un plan de coopération entre les différents services de lutte contre le trafic stupéfiants. 

FRANCE 3

La consommation de drogue a atteint un niveau jamais égalé en France. Le cannabis est en tête avec ses 30 tonnes consommées chaque mois en 2018. Derrière, la cocaïne et l'héroïne gagnent du terrain. Pour les trafiquants, le jeu en vaut la chandelle dans ce marché très lucratif. On estime leur chiffre d'affaires à 3,5 milliards d'euros par an, d'après la direction de la police judiciaire. Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, était à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour dévoiler le plan antidrogue du gouvernement, mardi 17 septembre.

Création d'un office anti-stupéfiants : l'Ofast

Pour contrecarrer les plans des trafiquants, Chistophe Castaner a annoncé une série de mesures, parmi lesquelles la "création d'un office anti-stupéfiants : l'Ofast", référence à peine voilée au "go fast", du nom de ces véhicules remplis de stupéfiants, et franchissant la frontière à toute allure. Effectif à partir du 1er janvier 2020, l'Ofast aura pour mission notamment de coordonner policiers, douaniers et gendarmes, qui agissaient alors en ordres dispersés. Autre mesure, une plateforme d'appels anonymes mise à disposition des riverains devrait être lancée pour permettre de signaler les points de vente de drogue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Saisie de plus de deux tonnes de cannabis, le 2 août 2006, au péage de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). 
Saisie de plus de deux tonnes de cannabis, le 2 août 2006, au péage de Saint-Jean-de-Védas (Hérault).  (DOUANE FRANCAISE / AFP)