Budget 2018 : un difficile équilibre

Le budget 2018 a été présenté ce mercredi 27 septembre en Conseil des ministres. Le gouvernement annonce sept milliards de baisse des prélèvements. Mais il y en a aussi pour plus de 15 milliards d'euros d'économies.

FRANCE 2

Pour ce premier budget qui donne le ton du quinquennat, une priorité pour le gouvernement, des économies sans précédent revendiquées par Bercy. "Nous ne voulons pas laisser un endettement massif à nos enfants. Nous ne voulons pas une France mal gérée, nous voulons une France bien gérée parce que la dette est un poison pour les générations qui viennent", explique Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. Au programme, 15 milliards d'euros de baisse des dépenses publiques l'an prochain.

Mauvaise surprise pour les contribuables

Comme prévu, le gouvernement manque de courage pour ce budget, dénonce la droite. "Au fond, il y a une maîtrise de la dépense publique qui ne paraît pas aussi importante de ce qu'elle devrait être dans une économie qui va bien. C'est dommage, on ne va pas au fond des choses", estime Éric Woerth, député LR de l'Oise. Le gouvernement assure lui tenir son objectif, la réduction du déficit public, qui passe de -2,9% à -2,6% du PIB en 2018. Mauvaise surprise de ce budget en revanche pour les contribuables : la hausse des taxes sur les carburants. C'est près de quatre milliards de hausse d'impôts l'an prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre du Budget, Gérald Darmanin, et le ministre de l\'Economie, Bruno Le Maire, le 12 juillet 2017, à l\'Elysée. 
Le ministre du Budget, Gérald Darmanin, et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 12 juillet 2017, à l'Elysée.  (MARTIN BUREAU / AFP)