Violences urbaines : le ministre de l'Intérieur demande aux préfets d'intensifier la lutte contre les articles pyrotechniques

Quelques jours avant le 14 juillet, Gérald Darmanin réclame des contrôles sur la voie publique et dans les commerces qui vendent du matériel pyrotechnique, afin notamment d'éviter l'usage de mortiers d'artifice.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Gérald Darmanin, en visite dans l'Aisne le 3 juillet. (GA?L H?RISS? (AISNE NOUVELLE) / MAXPPP)

Dans un télégramme envoyé aux préfets, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin demande aux préfets de durcir leurs mesures sur l'usage des articles pyrotechniques, a appris franceinfo qui a pu consulter ce document jeudi 6 juillet. Les articles pyrotechniques, dont les mortiers d'artifice, ont été utilisés à de nombreuses reprises lors des violences urbaines qui se sont multipliées après la mort de Nahel, adolescent tué à Nanterre (Hauts-de-Seine) mardi 27 juin lors d'un contrôle routier.

>>> Mort de Nahel : suivez les dernières informations

Dans ce télégramme, le ministre indique que la "grande dangerosité de ces matériels explosifs pour les personnes et les biens, comme pour ceux qui les manipulent, impose le durcissement des mesures visant à limiteur leur usage, leur circulation et leur vente". Gérald Darmanin demande "sans délai" à multiplier "les opérations de contrôles sur la voie publique, dans les parties communes des immeubles et dans les commerces", à fermer ces commerces "s'ils ne respectent pas la réglementation" et à avoir "une attention toute particulière aux sites de vente en ligne et aux réseaux sociaux".

Le ministre de l'Intérieur rappelle que "ces derniers jours, 68 000 fusées d'artifice ont été saisies sur le territoire national", tandis que la douane a saisi "près de 500 kg d'articles de pyrotechnie à destination de la France."

Quelques heures plus tôt, la Première ministre, lors d'un déplacement à Lisieux (Calvados), a assuré que le gouvernement était "très mobilisé pour assurer la sécurité des 13 et 14 juillet". Elisabeth Borne a annoncé qu'il y aurait notamment des "actions préventives" pour stopper les approvisionnements en mortiers d'artifice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.