Vidéo Marine Le Pen réagit aux défections des membres de son parti

Publié Mis à jour
Marine Le Pen réagit aux défections en série de son parti
Article rédigé par
F.Letellier - France 3
France Télévisions

"Dimanche en politique" recevait dimanche 23 janvier Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022.

Présente sur le plateau de Dimanche en politique le 23 janvier, Marine Le Pen s'est exprimée sur les départs de membres du Rassemblement national : "Il y a une forme de cohérence dans ces deux départs, parce qu'ils m'ont reproché de faire du pouvoir d'achat des Français ma priorité", a expliqué la candidate de l'extrême droite. "On a le droit de quitter un parti politique, mais la moindre des choses, c'est de rendre sa mandature", a indiqué la présidente du Rassemblement national qui a poursuivi : "Ne pas prendre le téléphone pour prévenir la personne qui la fait élire, c'est très déplorable."

Une proposition pour augmenter les salaires

La candidate a confirmé que le Frexit n'était plus dans son programme. "On a les alliés et on a les leviers pour changer l'Union européenne de l'intérieur", a expliqu Marine Le Pen, qui est également revenue sur le niveau des salaires en Hexagone, "trop bas à cause de la concurrence de l'immigration massive à bas coût". Pour y remédier, elle a proposé de "geler pendant cinq ans l'augmentation des cotisations patronales des entreprises qui augmentent l'ensemble de salaires de 10%". Enfin, Marine Le Pen a précisé qu'il lui manquait un "certain nombre de signatures" et a de nouveau plaidé pour l'anonymisation des parrainages. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.