VIDEO. Florian Philippot pose Marine Le Pen en "challenger" face à Emmanuel Macron : "Ça fait moins d'un point par jour, c'est tout à fait jouable"

Invité sur franceinfo, lundi, le vice-président du Front national, Florian Philippot, reconnaît que le Front national part en "challenger". "Il y a une dizaine de points à rattraper, alors on va se battre", estime-t-il.

franceinfo

Alors que Marine Le Pen est arrivée, dimanche 23 avril, en deuxième position du premier tour de l'élection présidentielle et s'est qualifiée pour le second tour, le vice-président du Front national, Florian Philippot, reconnaît, lundi, sur franceinfo, que sa candidate part en "challenger" pour le prochain scrutin.

"Nous partons challenger de cette élection de second tour, à l'évidence. Si l'on regarde les sondages, ils sont encourageants pour un début de campagne qui va durer deux semaines. Il y a une dizaine de points à rattraper, alors on va se battre, ça fait moins d'un point par jour, c'est tout à fait jouable."

Appel aux électeurs de Fillon et de Dupont-Aignan... et clin d'œil à ceux de Mélenchon

"Je sais que les électeurs de Fillon ont le sentiment que cette élection a été volée, estime Florian Philippot. Ils entendaient encore hier leur leader parler d'Emmanuel Hollande (...), et qui auront du mal, quand même, demain à voter Macron, cette politique de dérégulation y compris de l'immigration absolument totale."

"Je sais qu'il y a des électeurs chez Dupont-Aignan. Objectivement, on a le même programme que Nicolas Dupont-Aignan, et je sais aussi qu'il y a des électeurs de Jean-Luc Mélenchon qui ne voteront pas Macron – et ils sont probablement très nombreux, d'ailleurs" poursuit le vice-président du Front national.

 Le vice-président du Front national, Florian Philippot, le 24 avril 2017.
 Le vice-président du Front national, Florian Philippot, le 24 avril 2017. (FRANCEINFO)