L'ancien ministre LR Thierry Mariani plaide pour "un rapprochement" avec le FN

L'ex-député des Français de l'étranger l'affirme dans une interview au Journal du dimanche, publiée alors que le parti de Marine Le Pen tient son congrès à Lille.

L\'ex-député des Français de l\'étranger Thierry Mariani, à Yalta, en Crimée, le 11 juin 2017. 
L'ex-député des Français de l'étranger Thierry Mariani, à Yalta, en Crimée, le 11 juin 2017.  (ALEXANDR POLEGENKO / SPUTNIK / AFP)

"Peut-on arriver au pouvoir tout seuls ? Peut-on constituer une majorité sans alliés ? La réponse est non." Thierry Mariani, ex-ministre LR de Nicolas Sarkozy, plaide pour un "rapprochement" avec le Front national, dans une interview au JDD du 11 mars, publiée alors que le parti de Marine Le Pen tient son congrès à Lille.

>> Nouveaux statuts, nouveau nom... Suivez le congrès du Front national à Lille dans notre direct

Affirmant que Les Républicains "n'ont plus d'alliés" après le rapprochement des centristes avec Macron, "à quelques exceptions près", l'ex-député des Français de l'étranger battu aux dernières législatives, estime : "Sans alliés, nous allons rester dans l'opposition pour longtemps. Il est temps de renverser la table. Le Front national a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles."

"Le FN change de nom, ce qui est un signe"

Le nom de Thierry Mariani a été cité récemment par des responsables FN comme allié potentiel pour les élections européennes de 2019. "Si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite", poursuit-il. 

"On nous a très longtemps expliqué que tout rapprochement était impossible" avec le FN. "A l'époque de Jean-Marie Le Pen, c'était justifié. Aujourd'hui, ça l'est de moins en moins, insiste-t-il. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir au moins des discussions ? Le FN change de nom, ce qui est un signe. C'est le moment de réfléchir à autre chose", ajoute-t-il, alors que Marine Le Pen va proposer dimanche de rebaptiser le parti.