DIRECT. Marine Le Pen propose aux militants du FN de rebaptiser le parti "Rassemblement national"

Lors de son discours de clôture du congrès, qui se tenait à Lille les 10 et 11 mars, la présidente du FN,  fraîchement réélue, a proposé un nouveau nom aux militants.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

"Je vous proposerai donc que le Front national devienne le Rassemblement national." Voilà le nouveau nom que va proposer Marine Le Pen aux militants du Front national dans quelques semaines. La présidente du FN, qui a été réélue dimanche 11 mars, s'est exprimée lors du congrès du parti à Lille. 

"Ce nom doit être un cri de ralliement". Expliquant avoir "beaucoup réfléchi et beaucoup consulté", Marine Le Pen a expliqué que le nouveau nom du parti devait présenter plusieurs qualités et porter notamment "un message politique" et "exprimer notre volonté de rassemblement". "Ce nom doit être un cri de ralliement, un appel à nous rejoindre", a-t-elle assuré. 

De nouveaux statuts adoptés. Sans surprise, les militants ont voté de nouveaux statuts qui suppriment la fonction de président d'honneur, occupée depuis 2011 par le cofondateur du parti Jean-Marie Le Pen, a annoncé Jean-François Jalkh, vice-président du FN. 

79,9% contre Jean-Marie Le Pen. Les quelque 1 500 militants présents à Lille ont approuvé ces statuts à 79,7% des voix exprimées (20,2% contre). Jean-Marie Le Pen, qui a présidé la formation frontiste pendant trente-neuf ans, de 1972 à 2011, avait déjà été exclu du parti en 2015 par la présidente du FN, Marine Le Pen, en raisons de propos polémiques répétés sur la Shoah.

Nouveaux noms pour les instances. Les militants ont aussi validé dans leur vote de nouvelles appellations pour les instances du parti, qui dataient de 1972 et s'inspiraient de celles du PCF de l'époque. Le bureau politique est rebaptisé bureau national, et le comité central, conseil national. Un conseil national des élus locaux est aussi créé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FN

20h27 : "C'était terrible ce week-end. Je ne pensais pas avoir raison aussi vite."

Florian Philippot, qui a rompu en septembre dernier avec Marine Le Pen pour créer son propre parti Les Patriotes, dénonce le "retour en arrière" du Front national, promis à un changement de nom et à une nouvelle stratégie. Il était invité sur BFMTV.

19h38 : Que pense Jean-Marie Le Pen du changement de nom du parti qu'il a créé ? Réponse demain matin à 7h50 sur France Inter. Il sera l'invité de Léa Salamé.

17h11 : Le "Rassemblement national" n'est pas une totale nouveauté pour le FN. En 1986 déjà, c'était l'étiquette du parti pour les législatives, rapporte un journaliste du Monde.

16h57 : R. N.: Rien de neuf

16h48 : RN comme la route mais limitée à 80 à l'heure !

16h48 : Je suis le seul à entendre "reine" dans "RN"?

16h48 : ...RN comme Rien de Nouveau...

16h48 : Toujours beaucoup de réactions dans les commentaires après l'annonce du nouveau nom du FN. Certains d'entre-vous y voient toutes sortes de significations...

16h32 : "Rassemblement national", je trouve que c'est un très beau nom.

16h34 : Nul comme nom ! Il y avait d'autres propositions ?

16h34 : Tout ça pour ça ! Quelle génie cette Marine Lepen !!!!

16h34 : Après le RPF, RPR voici le RN. Quelle nouveauté...

16h34 : Juste un dérivé du "Rassemblement Pour la République"... Où est le scoop ?

16h28 : Exit le FN, place au Rassemblement national ? Dans les commentaires, vous êtes partagés.

16h28 : Marine Le Pen a proposé de rebaptiser "Rassemblement national" le parti d'extrême droite qu'elle préside et qui porte depuis sa création, en 1972, le nom de Front national. Voici sa déclaration :

16h25 : "La rénovation pour laquelle vous m'avez élue, je vous demande maintenant de la conduire à son terme, c'est la condition de notre succès."

16h23 : "Notre objectif est clair : le pouvoir"

16h19 : Marine Le Pen propose de rebaptiser le Front national "Rassemblement national".

16h29 : "Ce nom Front national est porteur d'une histoire épique et glorieuse que personne ne doit renier. Mais il est un frein psychologique."

16h15 : "Dans un scrutin à deux tours, gagner sans alliance est ardu."

15h29 : "Le mondialisme souriant et triomphant de Macron sera le règne des individus vides, sans mémoire, sans attache, sans intériorité."

15h31 : "Deux visions du monde se font face, deux visions de l'homme. Elles sont exclusives l'une de l'autre. Il y a ceux qui pensent que la nation est un obstacle, et ceux qui pensent qu'elle est un joyau."

15h13 : "Les civilisations sont mortelles. Dans un régime démocratique, ce qui est encore si peu le cas en France, le sort de notre pays est entre les mains de son peuple."

15h13 : "Ce qui se joue dans notre combat, c'est un défi de civilisation."

Marine Le Pen s'exprime lors du congrès du Front national à Lille.

15h04 : La présidente du Front national, Marine Le Pen, prend la parole pour son discours de clôture du congrès de son parti à Lille. Vous pouvez le suivre en vidéo dans notre direct.

15h12 : Le Front national va disparaître. Du moins, sous ce patronyme. Marine Le Pen doit annoncer, cet après-midi, le nom qu'elle soumet au vote des militants. Verdict vers 15 heures. Voilà tout ce qu'il faut savoir.

13h45 : Quelque 500 personnes, ont manifesté dimanche à Lille contre le Front national qui tient congrès ce weekend dans la capitale des Flandres. A l'appel de la Confédération nationale du travail (CNT), de SUD-Solidaires ou encore du NPA, ces manifestants, portant pancartes et banderoles appelant à la "dissolution du FN", ont défilé à la mi-journée dans le centre de Lille.

12h36 : Après les insultes racistes proférées par Davy Rodriguez, le député du Front national Sébastien Chenu "propose la suspension" de son assistant parlementaire. "Mon assistant conteste et je lui en fais crédit, condamnant moi-même ce type de propos, a-t-il déclaré au Parisien. Je vais proposer de le suspendre afin que la lumière soit faite".

12h07 : Comme nous vous le disions un peu plus tôt, l'assistant parlementaire de Marine Le Pen a été filmé en train de proférer une insulte raciste. Joint par Buzzfeed, il nie en bloc. "J’ai vu cette vidéo qui est un pur montage. C’est une cabale politique", assure-t-il.

11h57 : Changer de nom pour mieux rebondir ? Pas sûr que cela fonctionne. Cette évolution ne sera pas "suffisante" pour "enclencher un changement de politique", a estimé sur franceinfo Stéphane Wahnich, professeur-associé à l’université Paris-Est-Créteil en communication politique.

10h25 : Contacté par franceinfo, Sébastien Chenu a refusé de commenter l'affaire et a affirmé que son assistant parlementaire Davy Rodriguez contestait "à 100%" les propos qui lui sont attribués.

10h25 : Des révélations qui ont fait réagir le député frontiste Gilbert Collard. "On attend tous des sanctions fermes", a-t-il expliqué.

10h38 : "Sale Africain", "singe"... C'est ainsi que Davy Rodriguez, numéro 2 du Front national de la jeunesse (FNJ) et assistant parlementaire de Sébastien Chenu et Marine Le Pen, est accusé d'avoir insulté le vigile d'un bar lillois, révèle BuzzFeed.

10h37 : Marine Le Pen est réélue présidente du Front national (mais il n'y avait pas trop de suspense, elle était la seule candidate...).

10h35 : Les quelque 1 500 militants présents à Lille ont approuvé les nouveaux statuts du Front national à 79,7% des voix exprimées. Ils ont aussi élu le conseil national du parti (ex-comité central).

10h35 : Jean-Marie Le Pen déchu de sa présidence d'honneur. Les militants du Front national réunis en congrès à Lille ont voté sans surprise de nouveaux statuts qui suppriment la fonction de président d'honneur

10h32 : Le rapprochement entre les Républicains et le Front national est-il en marche ? Thierry Mariani, ex-ministre LR de Nicolas Sarkozy, plaide en tout cas pour un "rapprochement" avec le FN, dans une interview au JDD du 11 mars, publiée alors que le parti de Marine Le Pen tient son congrès à Lille.