Expertise psychiatrique de Marine Le Pen : "Ces mesures sont d'abord humiliantes", s'indigne Sébastien Chenu

Le porte-parole du Rassemblement national revient sur la convocation de Marine Le Pen par la justice afin de passer un examen psychiatrique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Marine Le Pen et ses partisans ne décolèrent pas. Sommée par la justice de se soumettre à une expertise psychiatrique, dans le cadre de l'affaire sur la diffusion d'images d'exécution d'otages de Daesh sur son compte Twitter, la présidente du Rassemblement nationale refuse de céder. "Est-ce qu'on est réellement aujourd'hui dans une démocratie ?",  interroge Sébastien Chenu, Porte-parole du Rassemblement national.  

"J'aimerais d'ailleurs entendre madame Schiappa"  

"Aucun homme ou femme politique de ce pays n'a été poursuivi de la façon dont on poursuit Marine Le Pen. Ces mesures sont d'abord humiliantes et vexatoires. Et j'aimerais d'ailleurs entendre madame Schiappa (Secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes NDLR). On n'entend pas beaucoup les défenseurs des femmes", regrette l'un des lieutenants de l'ancienne finaliste de l'élection présidentielle.

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)