Cet article date de plus de cinq ans.

"S'il arrive quelque chose à François Hollande..." : l'étrange blague de Laurent Wauquiez

Le patron par intérim des Républicains a imaginé le président du Sénat, Gérard Larcher, remplacer François Hollande, racontent "Le Progrès" et "Lyon Capitale". C'est en effet ce que prévoit la Constitution "en cas de vacance de la présidence de la République".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président par intérim des Républicains, Laurent Wauquiez, lors d'un meeting de François Fillon à Lyon, le 6 octobre 2016. (MATHIS BOUSSUGE / CITIZENSIDE / AFP)

Le scénario est pour le moins de mauvais goût. Le patron par intérim des Républicains, Laurent Wauquiez, a accueilli dans son fief de Haute-Loire le président du Sénat, Gérard Larcher, vendredi 28 octobre. Il a plaisanté sur une éventuelle incapacité de François Hollande à assumer ses fonctions de président, racontent Le Progrès et Lyon Capitale.

S’il arrive quelque chose à François Hollande, vous seriez le nouveau président de la République, ce qui ne serait pas forcément une mauvaise affaire.

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes

cité par "Le Progrès"

Cette possibilité est en effet prévue par la Constitution. Selon son article 7, "en cas de vacance de la présidence de la République pour quelque cause que ce soit, (...) les fonctions du président de la République (...) sont provisoirement exercées par le président du Sénat". Sous la Ve République, un prédécesseur de Gérard Larcher a été ainsi appelé au plus haut niveau de l'Etat, rappelle Le Lab : Alain Poher a assuré la présidence par intérim en 1969, après la démission du général De Gaulle, puis en 1974 après le décès de Georges Pompidou.

Une "suggestion morbide", dénonce Cambadélis

Ce scénario n'a en tout cas pas fait sourire Gérard Larcher, selon le récit du Progrès et Lyon Capitale. Il n'a pas non plus amusé Jean-Christophe Cambadélis. Sur son compte Twitter, le premier secrétaire du PS fait part de son "mépris" pour Laurent Wauquiez et ses "suggestions morbides" à l'égard de François Hollande.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.