Hollande touche aux privilèges de Sarkozy

Les ex-présidents de la République seront moins privilégiés qu'aujourd'hui. François Hollande a décidé de revoir les avantages auxquels ils ont droit, définis il y a 30 ans déjà. Le décret a été publié ce mercredi 5 octobre.

France 3

Raboter les avantages des anciens présidents, à six mois de la présidentielle, c'est chose faite par François Hollande. Sont concernés les anciens chefs d'États Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, et Nicolas Sarkozy. Selon un rapport de la Cour des comptes et du Conseil d'État, les anciens chefs d'État encore en vie coûtent cher : 10,3 millions d'euros chaque année.

Fini les transports gratuits

Un député socialiste a tenu les comptes chaque année et voici son classement : Valéry Giscard d'Estaing (3,9 millions d'euros), Nicolas Sarkozy (3,3 millions) et Jacques Chirac (2,4 millions). Jusqu'à maintenant, les anciens chefs d'État bénéficiaient de sept collaborateurs permanents. Dans cinq ans, ils n'en auront plus que trois. Quant aux agents de service, leur nombre passera de deux à un seul. Fini, aussi, aussi les voitures de fonction avec chauffeur et les transports gratuits en première classe. Par contre, ils auront toujours un appartement meublé ainsi qu'une dotation à vie de 65 000 euros bruts par an.

Le JT
Les autres sujets du JT