Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo "Je ne chercherai pas à revenir", assure François Fillon lors de sa première interview depuis la présidentielle 2017

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
VIDEO. "Je ne chercherai pas à revenir", assure François Fillon lors de sa première interview depuis sa défaite à la présidentielle 2017 -
VIDEO. "Je ne chercherai pas à revenir", assure François Fillon lors de sa première interview depuis sa défaite à la présidentielle 2017 VIDEO. "Je ne chercherai pas à revenir", assure François Fillon lors de sa première interview depuis sa défaite à la présidentielle 2017 - (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

"Je dois des explications aux sept millions de Français qui m'ont soutenu", a expliqué l'ancien Premier ministre sur France 2.

François Fillon a donné sa première interview depuis sa défaite à la présidentielle de 2017, jeudi 30 janvier, dans l'émission politique de France 2 "Vous avez la parole". "J'ai accepté de parler ce soir parce que j'ai quitté la vie publique après cette défaite, a déclaré l'ancien candidat de la droite et du centre. Je le dis tout de suite : je ne chercherai pas à revenir."

François Fillon s'est exprimé à quelques semaines de son procès en correctionnelle dans l'affaire des emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse, Penelope Fillon"Je ne peux pas laisser ma vie, en particulier ma vie politique, disparaître derrière ce procès. Je dois des explications aux sept millions de Français qui m'ont soutenu", a expliqué l'ancien homme politique en préambule de l'émission. Il souhaite aussi "défendre l'honneur de sa femme", également poursuivie dans cette affaire.

"Je regrette ce qui s'est produit, je le regrette pour les Français et pour mon pays, pour ma famille, y compris politique, a-t-il encore assuré, sans présenter d'excuses. J'ai gagné cette primaire contre toute attente et j'ai déclenché en la gagnant des forces d'une très grande puissance."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.