Affaire Fillon : "On a quinze jours à tenir. Je vous demande d'être totalement solidaires"

Affaibli par les dernières informations, éprouvé par les doutes dans son propre camp, François Fillon a réuni les députés de la droite pour contre-attaquer

Quand il quitte son domicile ce mercredi matin 1er février, François Fillon sait que la réunion qui l'attend s'annonce décisive. Un face à face avec les parlementaires de son propre camp qui arrivent par dizaine à son QG. Une réunion à huis clos dont France 2 s'est procuré un enregistrement.

Attendre les résultats de l'enquête

"Je vais vous parler avec mes tripes et avec mon coeur. Je veux vous dire que je n'ai rien à me reprocher. Je n'ai jamais transgressé la loi, j'ai ma conscience pour moi. On a quinze jours à tenir, car on sait que dans les quinze jours qui viennent on aura les résultats de cette enquête. Je vous demande d'être totalement solidaires", voilà ce qu'a déclaré le candidat des Républicains en pleinte tempête médiatique et judiciaire. François Fillon dénonce une "véritable tentative de coup d'État institutionnel" qu'il soupçonne de venir de la gauche au pouvoir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat Les Républicain François Fillon, le 31 janvier, à Paris. 
Le candidat Les Républicain François Fillon, le 31 janvier, à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)