Des journalistes de "Quotidien" et du "Petit journal" disent avoir été agressés pendant un meeting de François Fillon

Un journaliste de l'émission de Yann Barthès affirme avoir été giflé par un militant tandis qu'un membre de la sécurité aurait cassé la caméra d'une équipe de Canal +.

François Fillon donne un meeting à la porte de Versailles, à Paris, le 9 avril 2017.
François Fillon donne un meeting à la porte de Versailles, à Paris, le 9 avril 2017. (QUENTIN VEUILLET / CITIZENSIDE / AFP)

Des journalistes affirment avoir été agressés lors du meeting de François Fillon à Paris, dimanche 9 avril, rapporte le Huffington Post. Hugo Clément, un journaliste de l'émission "Quotidien" sur TMC, a posté la photo d'un militant sur Twitter. "[Il] m'a mis une gifle gratuitement, assure le reporter. Une autre équipe s'est fait casser la caméra. Bonne ambiance." Hugo Clément a précisé que "la sécurité est rapidement intervenue et que plusieurs élus sont venus présenter leurs excuses" après cet incident.

Une équipe de Canal + "dégagée manu militari"

Des journalistes du "Petit journal" de Canal + disent eux aussi avoir été agressés, cette fois par "un membre de la sécurité". Louis Morin a raconté au Lab d'Europe 1 que son équipe s'apprêtait à filmer la sortie de scène de François Fillon lorsqu'elle a été "dégagée manu militari""On a tenté d'expliquer au membre de la sécurité que tout était prévu. Mais il n'a rien voulu entendre, a ajouté le journaliste. Il nous a emmenés dehors, il nous a mis un gros coup de pression et il a sérieusement abîmé notre matériel." Bilan : "caméra et téléphone cassés", selon un tweet de Louis Morin. L'équipe du "Petit Journal" a indiqué au Lab qu'elle comptait porter plainte contre cet agent de la sécurité.