VIDEO. "Fillon en prison", jets d'œufs, concert de casseroles... François Fillon chahuté au Pays basque

Des militants hostiles au candidat de la droite à la présidentielle l'attendaient devant l'exploitation de piment d'Espelette qu'il venait visiter à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantique).

Voir la vidéo

Une campagne présidentielle toujours aussi mouvementée. En visite au Pays basque, samedi 25 mars, François Fillon a été accueilli par des projectiles, notamment des œufs, et un concert de casseroles. La trentaine de manifestants qui composaient ce comité d'accueil devant une exploitation de piment d'Espelette à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) ont également scandé "Fillon en prison" ou encore "Fillon, démission".

"Surtout, ne me faites pas de cadeau"

"Plus ils manifesteront, plus les Français me soutiendront", a commenté, imperturbable, l'ancien Premier ministre. "C'est un comportement totalement anti-démocratique mais je les encourage à continuer", a dit François Fillon lors de cette table ronde, évoquant "la colère" des Français, avant de décliner : "Surtout, ne me faites pas de cadeau, il va falloir que je déclare la valeur", a-t-il ironisé auprès de ses interlocuteurs, un pot de piment à la main.

Une allusion à la polémique autour des costumes de luxe offerts en février par son "ami" Robert Bourgi, d'une valeur de 13 000 euros et qu'il a finalement "rendus", et de deux montres de plus de 10 000 euros chacune, dont l'une lui a été donnée en cadeau "absolument désintéressé" en 2009, pendant qu'il était Premier ministre, par un homme d'affaires italo-suisse, Pablo Victor Dana.

François Fillon en déplacement de campagne, le 24 mars 2017 à Anglet (Pyrénées-Atlantiques).
François Fillon en déplacement de campagne, le 24 mars 2017 à Anglet (Pyrénées-Atlantiques). (MAXPPP)