Présidentielle 2017 : peut-on retarder l'élection ?

L'affaire Fillon bouleversera-t-elle l'élection présidentielle jusqu'à la retarder ? Certains évoquent une saisine du Conseil constitutionnel. Objectif ? Retarder l'élection présidentielle.

Cette vidéo n'est plus disponible

L'affaire Fillon bouleversera-t-elle l'élection présidentielle jusqu'à la retarder ? Ce scénario inédit, certains le réclament à droite, à l'instar de Georges Fenech, Pierre Lellouche, et d'autres parlementaires. Mais est-il possible de retarder le scrutin? Oui pour ce juriste qui cite l'article 7 de la Constitution : "Si, avant le premier tour, un des candidats décède ou se trouve empêché, le Conseil constitutionnel prononce le report de l'élection.

"Décès" ou "empêchement"

Deux cas de figure donc : décès ou empêchement. Seulement, qu'est-ce qu'un empêchement ? Pour chaque candidat, c'est au Conseil constitutionnel d'en décider au cas par cas, car il n'y a pas de définition précise. Une maladie grave, un accident... Mais qu'en est-il d'une mise en examen? Pour Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel, le candidat de la droite est "matériellement, empêché puisqu'il ne peut plus se déplacer en France sans qu'il y ait des bruits de casseroles, il ne peut plus développer son programme. (...)" L'empêchement doit être signalé dans la semaine précédant le 17 mars, date du dépôt des candidatures.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, le candidat Les Républicains à la présidentielle, à Nîmes (Gard), le 2 mars 2017.
François Fillon, le candidat Les Républicains à la présidentielle, à Nîmes (Gard), le 2 mars 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)