Faut-il craindre la visite d'Alexis Tsipras à Vladimir Poutine ?

Ce mercredi 8 avril, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a rencontré, à Moscou, Vladimir Poutine. Une rencontre qui n'est pas bien vue au sein de L'Union européenne.

FRANCE 3

Au cours de sa visite à Moscou, ce mercredi 8 avril, Alexis Tsipras a critiqué les sanctions prises par les Européens contre la Russie dans la crise ukrainienne, auprès de Vladimir Poutine.  En pleine négociation de la dette grecque, cette visite du Premier mininistre inquiète au sein de l'Union européenne.   
"La grande question est de savoir si Vladimir Poutine tente d'instrumentaliser la Grèce comme un cheval de Troie à l'intérieur de l'Europe", explique le correspondant de France 3 à Moscou, Alban Mikoczy.
Car Vladimir Poutine discute aussi avec Chypre, avec la Hongrie et tente de retourner ces pays pour qu'ils se prononcent contre les sanctions européennes.

Une portée limitée

"Mais la portée de cette politique est limitée selon le journaliste. En Europe les pays qui décident ne sont pas la Grèce et Chypre, mais plutôt la France et l'Allemagne." Et la position de ces deux pays n'a pas bougé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avant un conseil européen à Bruxelles (Belgique), le 19 mars 2015.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avant un conseil européen à Bruxelles (Belgique), le 19 mars 2015. (JOHN THYS / AFP)