Vidéo Présidentielle 2022 : "Oui", Éric Zemmour est d'extrême droite, répond Jean-François Copé à Christian Jacob

Publié
Article rédigé par
Radio France

Jean-François Copé, maire de Meaux et ancien président de l'UMP, dénonce les "provocations" d'Éric Zemmour, qui cache de moins en moins son ambition présidentielle.

Éric Zemmour est-il d'extrême droite ? "Oui" car "il défend ses thématiques", a répondu Jean-François Copé, maire LR de Meaux et ancien président de l'UMP, lundi 27 septembre sur franceinfo. Dimanche, Christian Jacob, le président de LR, la formation qui a remplacé l'UMP en 2015, a considéré sur BFMTV que "non", le polémiste n'est pas d'extrême droite, "il est Zemmour".

"Quand vous lisez, quand vous écoutez Éric Zemmour, vous retrouvez - si vous avez un peu de connaissance de tout cela - l'extrême droite de Charles Maurras", a développé Jean-François Copé. D'abord "à travers l'idée de dire : c'était mieux avant, ce qui était une antienne de l'extrême droite du XIXe siècle, et deuxièmement" à travers "la théorie du grand remplacement".

"Aujourd'hui, c'est le grand remplacement par les musulmans, nous dit M. Zemmour, mais sous Charles Maurras, c'était par les juifs et les Italiens."

Jean-François Copé

à franceinfo

Dénonçant les "provocations" d'Éric Zemmour, qui cache de moins en moins son ambition présidentielle, Jean-François Copé a estimé qu'"on est arrivé à un niveau de délire qui, dans l'indifférence intellectuelle générale, commence à peser". "Indifférence, ce n'est pas le bon mot", s'est-il ensuite repris, dénonçant plutôt "l'absence d'indignation" et la "banalisation" des thèses du polémiste.

Interrogé sur les déclarations d'Éric Ciotti, qui a déclaré début septembre sur RTL qu'il voterait pour Éric Zemmour en cas de duel entre celui-ci et Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, Jean-François Copé a répondu qu'il ne partageait pas ce "point de vue". "On peut venir expliquer que oui, peut-être qu'on pourrait faire des alliances", a-t-il poursuivi.

"Ça fait 20 ans qu'on tient bon avec Le Pen, je voudrais bien savoir pourquoi, tout d'un coup, on lâcherait avec Zemmour qui reprend exactement le même fil conducteur."

Jean-François Copé

à franceinfo

Le polémiste peut toutefois être un atout, pour la droite, selon Jean-François Copé. "Aujourd'hui, je fais l'hypothèse que toutes les conditions peuvent être réunies pour qu'un candidat de droite soit enfin au deuxième tour", a-t-il avancé, expliquant que "la candidature d'Éric Zemmour peut être un renfort au sens où il va d'abord peser sur les voix de Marine Le Pen, et ça fera forcément une vraie différence". La candidate du RN "est en train de s'affadir à vitesse grand V, compte tenu de la manière dont Éric Zemmour se comporte", a-t-il estimé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eric Zemmour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.