CNews embauche Eric Zemmour, condamné pour provocation à la haine religieuse

La direction du groupe Canal+ assure que son émission ne sera pas "une tribune sans filtre" et qu'il s'agira d'un "face-à-face avec des fortes personnalités".

Eric Zemmour à Paris, le 31 janvier 2019.
Eric Zemmour à Paris, le 31 janvier 2019. (JACQUES WITT/SIPA)

Malgré son violent discours anti-immigration et anti-islam lors de la "Convention de la droite", Eric Zemmour, sera bien à l'antenne de la chaîne d'information CNews dès le 14 octobre, dans une nouvelle émission quotidienne qui "ne sera pas une tribune sans filtre" assure la direction du groupe Canal+, jeudi 10 octobre.

"L'éditorialiste Eric Zemmour rejoindra CNews à partir de lundi, dans le cadre d'une nouvelle émission 'Face à l'info', de 19 heures à 20 heures, orchestrée par Christine Kelly du lundi au jeudi", a indiqué Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes du groupe Canal+, confirmant une information du site Les Jours.

Nous n'offrons pas une tribune sans filtre ni même un créneau d'expression libre, c'est vraiment un face-à-face avec de fortes personnalités.Gérald-Brice Viret, directeur des antennes du groupe Canal+à l'AFP

Dans la première partie de l'émission débattront quatre éditorialistes : Eric Revel, Eric de Riedmatten, Marc Menant et Eric Zemmour, puis dans une deuxième partie, Christine Kelly "orchestrera un face-à-face dans lequel un invité porte la contradiction à Eric Zemmour sur le fait principal de l'actu du jour", détaille-t-il, précisant que "tout le monde sera le bienvenu pour débattre face à Eric Zemmour".

Le CSA sollicité

Eric Zemmour, condamné à 3 000 euros d'amende pour provocation à la haine religieuse mi-septembre, fait l'objet d'une nouvelle enquête du parquet de Paris pour "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence" après son discours prononcé lors de la "Convention de la droite", organisée par les proches de l'ancienne députée d'extrême droite Marion Maréchal le 28 septembre.

L'arrivée du polémiste a été un sujet de tensions en interne, mais selon Le Canard enchaîné, c'est Vincent Bolloré en personne qui tenait à son embauche.

Anticipant son arrivée sur CNews "à une heure de grande écoute, qui lui offrira une caisse de résonance inespérée", la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) a sollicité mercredi le CSA "pour appeler des réponses à la hauteur des enjeux".