Vidéo Retour sur les émeutes, remaniement, loi immigration… Revivez l'interview télévisée d'Emmanuel Macron au terme des "100 jours d'apaisement"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 31 min
Le président de la République s'est exprimé lundi depuis Nouméa (Nouvelle-Calédonie), où il effectue une visite. Il devrait préciser le cap qu'il entend donner à la suite de son quinquennat. -
REPLAY. Revivez l'interview d'Emmanuel Macron en duplex depuis la Nouvelle-Calédonie Le président de la République s'est exprimé lundi depuis Nouméa (Nouvelle-Calédonie), où il effectue une visite. Il devrait préciser le cap qu'il entend donner à la suite de son quinquennat. - (FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Le chef de l'Etat s'est exprimé lundi depuis Nouméa (Nouvelle-Calédonie), où il effectue une visite. Il a notamment précisé le cap qu'il entend donner à la suite de son quinquennat.

"L'ordre, l'ordre, l'ordre". C'est ce qu'a appelé de ses vœux le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une interview en duplex diffusée lundi 24 juillet dans les journaux de 13 heures de TF1 et France 2. Le chef de l'Etat, qui a évité cette année le traditionnel discours du 14-Juillet, était très attendu après la séquence politique entamée mi-avril après la crise des retraites, et alors que la période des "100 jours d'apaisement" est dépassée. 

"Notre pays a besoin d'un retour de l'autorité à chaque niveau, et d'abord dans la famille", a par ailleurs déclaré Emmanuel Macron après les violences urbaines qui avaient éclaté à travers le pays à la fin du mois de juin. "Il a fallu seulement quatre jours pour mettre fin [à ces émeutes]", s'est félicité le chef de l'Etat, même si les heurts s'étaient plutôt étalés sur une période d'une semaine.

Concernant l'incarcération d'un policier accusé de violence à Marseille, Emmanuel Macron a dit "comprendre l'émotion" des forces de l'ordre, tout en précisant que "nul en République n'est au-dessus de la loi".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.