VIDEO. Covid-19 : "Les Français ne sont pas des sujets" d'Emmanuel Macron, ils ont "un droit de critique", estime Éric Coquerel

Le chef de l'État s'est agacé jeudi d'"une Nation de 66 millions de procureurs", faisant valoir que "celui qui ne fait pas d'erreur, c'est celui qui ne fait rien". "Il faut peut-être écouter un peu ce que disent les gens", lui répond le député LFI de Seine-Saint-Denis.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

"Les Français ne sont pas des sujets" d'Emmanuel Macron, "ce sont des citoyens qui ont un droit de critique, un droit de contrôle" sur la gestion de l'épidémie de Covid-19, a déclaré samedi 23 janvier sur franceinfo Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis. Il réagissait aux propos d'Emmanuel Macron, déplorant que la France soit devenue "une Nation de 66 millions de procureurs" qui traquent les erreurs.

Emmanuel Macron "se sent accusé manifestement, il faut qu'il s'habitue à ce qu'il soit dans un pays politique, où les gens ont leurs avis. Ce qui est paradoxal c'est que le chef de l'État le reconnaît, il dit : 'on a droit à l'erreur'. Dans ce cas, les Français ont droit aussi à la critique, parce que s'il y a erreur, il faut peut-être écouter un peu ce que disent les gens et les oppositions", affirme Éric Coquerel.

"Des choses ont été mal faites et même travesties"

Il souligne que la France insoumise, en tant que membre de l'opposition a appelé à respecter les consignées liées à l'épidémie de Covid-19 "même si nous estimons que certains mesures ne sont pas adéquates". "Mais on est obligé de constater que des choses ont été mal faites et ont même été travesties, rappelez-vous la question des masques", dit-il.

Par ailleurs, interrogé sur l'opportunité d'un passeport vaccinal pour retrouver une certaine liberté de mouvements, Éric Coquerel a notamment opposé le manque de vaccins disponibles. "Tant qu'on ne peut pas vacciner toute la population je ne vois pas comment on peut demander un passeport", l'idée "n'a pas de sens pour l'instant dans la discussion", estime le député. 

"La question se posera au moment où toute la population pourra se faire vacciner et peut être j'espère avec un autre vaccin parce que celui-ci a quand même des défauts (…) On ne sait pas s'il empêche la transmission, ce qui est quand même assez gênant pour un vaccin."

Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis

à franceinfo

Le député LFI estime qu'il "faut mettre le paquet pour être indépendant et trouver un vaccin français, peut-être de forme plus classique. On paie là les non-financements de la recherche publique et un scandale Sanofi. Je pense qu'il faut mettre le paquet à dessus", souligne-t-il.

Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, le 23 janvier 2021 sur franceinfo.
Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, le 23 janvier 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)