Cet article date de plus d'un an.

Olivier Faure (PS) : "Quand on est ministre de l'Intérieur, on ne peut pas s'en prendre à un dirigeant de l'opposition"

Publié
Durée de la vidéo : 10 min.
Olivier Faure (PS) : "Quand on est ministre de l'Intérieur, on ne peut pas s'en prendre à un dirigeant de l'opposition"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, et député de Seine-et-Marne Olivier Faure, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 20 février.

Le ministre de l'Intérieur Castaner, pour répondre à un commentaire d'Olivier Faure sur l'affaire Griveaux, a déclaré : "J'ai été surpris d'entendre Olivier Faure, que je connais bien et que j'ai accompagné dans ses divorces et ses séparations". L'intéressé avait ensuite réagi et parlé d'une "faute grave" lors d'une conférence de presse donnée mercredi 19 février. "Quand on est ministre de l'Intérieur, on ne peut pas s'en prendre à un dirigeant de l'opposition et chercher à l'intimider par des insinuations sur sa vie privée", estime Olivier Faure sur le plateau des "4 Vérités" de France 2 jeudi 20 février. "Il est chargé de la protection des libertés individuelles et publiques dans ce pays, de la liberté d'expression. Cela suppose qu'il respecte ce pour quoi il a été nommé par le président de la République", poursuit-il.

"Je ne suis pas là pour dire démission ou pas"

Olivier Faure a demandé à ce que Christophe Castaner soit convoqué par le président et qu'il en tire les conséquences. "C'est au président de la République de prendre la décision. Je ne suis pas là pour dire démission ou pas", assure le Premier secrétaire du Parti socialiste. "Je ne porterai pas plainte. Je suis là pour alerter l'opinion. Il y a une dérive dans ce pays", ajoute-t-il. En mars 2019, une vidéo de Christophe Castaner lors d'une soirée arrosée en boîte de nuit avait fuité sur les réseaux sociaux. Olivier Faure l'avait alors commentée. "C'était sur la place publique et je l'ai commentée. Devenir ministre n'est pas rien, cela suppose au moment même d'être nommé d'avoir un comportement qui ne prête pas à commentaires", explique le député de Seine-et-Marne. Olivier Faure révèle ensuite que le ministre de l'Intérieur ne l'a pas appelé après l'incident. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.