Cet article date de plus d'un an.

Méditerranée : la Grèce veut acheter des Rafale, la tension monte encore avec la Turquie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Méditerranée : la Grèce veut acheter des Rafale, la tension monte encore avec la Turquie
FRANCEINFO
Article rédigé par
Guillaume Daret, Sabrina Gravelaine - franceinfo
France Télévisions

La Grèce veut acquérir 18 Rafale alors que la tension monte avec la Turquie qui a lancé une campagne de prospection gazière en Méditerranée orientale. Le président turc a prévenu Emmanuel Macron de ne pas chercher querelle. 

C’est une nouvelle étape dans le bras de fer entre la Turquie et la Grèce avec Paris au premier rang. Athènes veut acheter 18 avions Rafale à la France, quatre nouvelles frégates et recrutera 15 000 militaires. La déclaration du Premier ministre grec samedi 12 septembre va encore faire monter la tension avec la Turquie. Depuis plusieurs semaines, un navire turc prospecte en Méditerranée à la recherche de gisements de gaz. La Grèce accuse Ankara d’effectuer ces recherches dans une zone qui lui appartient. 

Erdogan avertit Macron

La France soutient la Grèce et a déployé des navires de guerre et des avions de chasse dans la région. Jeudi 10 septembre, le président français s’est montré très sévère avec le président Erdogan. Celui-ci lui a répondu : "Vous ne connaissez pas l’histoire. Ne vous querellez pas avec le peuple turc ! Ne vous querellez pas avec la Turquie !" Samedi soir, la ministre française des Armées salue le souhait de la Grèce d’acquérir des Rafale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.