Matignon : un cafouillage qui fragilise le gouvernement ?

En trois heures d'intervalle, le gouvernement a annulé 130 millions d'euros d'aides aux ménages pour finalement les rétablir. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Édouard Philippe a-t-il perdu le cap ? Mardi 18 décembre à 16h40, selon Matignon, le gouvernement renonce à une partie des mesures annoncées mi-novembre. Deux heures et demi plus tard, rétropédalage, Matignon fait une nouvelle déclaration : les mesures annoncées en novembre sont finalement maintenues. Cette annulation de l'annulation a eu lieu sous la pression de la majorité. Dès le premier communiqué vers 17 heures, plusieurs députés alertent le Premier ministre sur le risque de renoncer à ces mesures d'accompagnement de la transition énergétique. Ils sont entendus.

Un recul qui sert l'opposition

Recul, couac... Les ministres du gouvernement bottent en touche mercredi 19 décembre. Invité d'Europe 1 le matin, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, estime qu'il ne s'agit pas d'un "cafouillage". L'opposition, elle, rivalise de mots pour qualifier l'incident. Marine Le Pen (RN) parle "d'amateurisme" tandis qu'Éric Ciotti (LR) pense qu'il n'y a "plus de pilote". Pour Alexis Corbière (LFI), le "gouvernement bricole beaucoup, il a perdu de sa superbe".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 12 décembre 2018.
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, à Paris, le 12 décembre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)