La France et l'Arabie saoudite signent des accords pour plus de 14,5 milliards d'euros

L'Elysée a par ailleurs annoncé qu'Emmanuel Macron se rendrait en Arabie saoudite "en fin d'année", cette fois pour parapher des contrats.

Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane, à l\'Elysée (Paris), le 10 avril 2018.
Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane, à l'Elysée (Paris), le 10 avril 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Tourisme, culture, pétrochimie… La visite en France du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane s'est conclue, mardi 10 avril, avec la signature de 19 protocoles d'accord entre des entreprises françaises et saoudiennes, pour une valeur totale de plus de 18 milliards de dollars (14,58 milliards d'euros).

Ces lettres d'intention concernent des secteurs industriels comme la pétrochimie et le traitement de l'eau, mais aussi du tourisme, des activités culturelles, de la santé et de l'agriculture, selon un communiqué le forum d'affaires franco-saoudien, une conférence de dirigeants d'entreprises et de représentants des deux gouvernements.

Total et Véolia parmi les bénéficiaires

L'un des accords les plus importants concerne le français Total et le saoudien Saudi Aramco, qui entendent développer ensemble un site pétrochimique en Arabie saoudite. Le géant du traitement de l'eau et des déchets Veolia figure aussi parmi les entreprises concernées.

Mohammed Ben Salmane a passé deux jours en France pour une visite officielle à teneur culturelle et diplomatique plus qu'économique. L'Elysée a par ailleurs annoncé qu'Emmanuel Macron se rendrait en Arabie saoudite "en fin d'année", cette fois pour parapher des contrats.