VIDEOS. "Je crois en la démocratie, mais celle-ci ne se fait pas dans la rue", lance Emmanuel Macron sur CNN

Le chef de l'Etat a accordé sa première interview internationale à la chaîne américaine CNN, mardi 19 septembre à New York (Etats-Unis). Franceinfo vous liste plusieurs temps forts de cet entretien. 

Le président de la République, Emmanuel Macron, face à l\'Assemblée générale des Nations unies, le 19 septembre 2017 à New York (Etats-Unis). 
Le président de la République, Emmanuel Macron, face à l'Assemblée générale des Nations unies, le 19 septembre 2017 à New York (Etats-Unis).  (LUDOVIC MARIN / AFP)

C'est le premier grand entretien qu'Emmanuel Macron accorde à un média international, depuis son élection à la tête de l'Etat français. Le président de la République, qui s'est adressé pour la première fois devant l'Assemblée générale des Nations unies, mardi 19 septembre à New York (Etats-Unis), a accordé une interview à la chaîne américaine CNN ce même-jour. 

Interrogée par la journaliste Christiane Amanpour, le chef de l'Etat a évoqué ses désaccords avec le président américain, Donald Trump, mais également sa vision du dossier nucléaire iranien et de la Corée du Nord. Emmanuel Macron s'est également exprimé sur sa volonté de réformer la France, et sur sa relation avec sa femme, Brigitte Macron. Franceinfo vous détaille plusieurs extraits de cet entretien exclusif (lien en anglais).

"Je vais appliquer mes réformes pour la France"

Lors de cette interview, le président de la République est notamment revenu sur les réformes qu'il entend mener au cours de son quinquennat. "Mon pays fait face à un taux de chômage de 10% dont près de 25% auprès des jeunes", a insisté Emmanuel Macron. "Je vais appliquer mes réformes pour la France.". "Je crois en la démocratie, mais celle-ci ne se fait pas dans la rue. Je me moque de ma popularité", a-t-il poursuivi. 

Je respecte ceux qui manifestent, mais je respecte aussi les électeurs français qui ont voté pour le changement. Ce qui est important est de tenir mes engagements et de les expliquer.Emmanuel Macronà CNN

Avec Donald Trump, "notre premier désaccord concerne le climat"

Interrogé par Christiane Amanpour sur ses points de discorde avec le président américain, Donald Trump, Emmanuel Macron a affirmé que "notre premier désaccord concerne le climat". "Je respecte le choix du Président Trump de se retirer de l’accord de Paris, même si je regrette sa décision. Je souhaite donc le convaincre de revenir dans l’accord", a développé le chef de l'Etat. "Après ces ouragans aux Etats-Unis et en France, nous pouvons constater les conséquences directes des émissions de CO2 et du réchauffement climatique."

Le président français s'est également exprimé sur le dossier nucléaire iranien, critiquant la vision de Donald Trump à ce sujet. "Nous avons arrêté toute discussion avec la Corée du Nord il y a des années. Quel a été le résultat ? Ils détiendront probablement l’arme nucléaire", a déclaré Emmanuel Macron. "Ma position sur l’Iran vis-à-vis du Président Trump est de ne pas reproduire cette situation avec l’Iran", a-t-il ajouté, faisant référence au choix du président américain de vivement critiquer l'accord sur le nucléaire iranien. 

Sur la Corée du Nord, "il faut discuter avec Vladimir Poutine"

Face à Christiane Amanpour, le chef de l'Etat a assuré qu'"il nous faut discuter avec Vladimir Poutine" sur le dossier nord-coréen. "Nous devons faire baisser les tensions et protéger les citoyens de la région. Regardez la carte : si nous envisageons une solution militaire, cela provoquerait de nombreuses victimes. Nous devons participer à la construction de la paix dans cette région", a affirmé Emmanuel Macron.