Interview d'Emmanuel Macron : rassurer sans reculer

Face à la contestation qui monte, Emmanuel Macron s'est longuement exprimé ce jeudi 12 avril pour tenter d'apaiser les inquiétudes des Français. Un mélange de pédagogie et de fermeté.

France 3

Objectif d'Emmanuel Macron : renouer avec la France rurale. D'où le décor inédit de cette interview, une école dans un petit village normand. Le chef de l'Etat veut casser l'image de "président des villes" que lui colle l'opposition. Pendant plus d'une heure, il fait la pédagogie de ses réformes, et tente d'apaiser les inquiétudes des Français. "Le fait qu'il y ait des gens parfois pas contents ne m'arrête pas, a-t-il notamment déclaré, le fait qu'il y ait des peurs je le respecte."

Ne pas renoncer à la fermeté

Dans cette interview, il y a aussi un message pour les cheminots, ainsi que pour les retraités qui ont vu leur CSG augmenter en 2018 : "Oui, j'ai demandé à nos anciens un effort (...). Merci, je leur dis merci". Sur le fond Emmanuel Macron rappelle le credo qui guide son action : "Le coeur de la bataille pour moi, c'est le travail". Tout cela sans renoncer à la fermeté. Il n'entend pas revenir sur ses objectifs, et adresse notamment une mise en garder aux étudiants : "Les professionnels du désordre doivent comprendre que nous sommes dans un Etat d'ordre".

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 12 avril 2018, à Bert\'huis (Orne).
Emmanuel Macron, le 12 avril 2018, à Bert'huis (Orne). (MAXPPP)